Le photographe Bertrand Duhamel
Le photographe Bertrand Duhamel

Photographie: un prix international pour Bertrand Duhamel

Le photographe Bertrand Duhamel est le lauréat 2019 du grand concours de photos organisé annuellement par l’Association des Zoos et des Aquariums (AZA). Collaborateur du Zoo de Granby, l’artiste a remporté la compétition internationale grâce à son cliché de Zwalani, un gorille des plaines de l’ouest hébergé par l’institution.

Cette année, plus de 215 organisations ont pris part au concours. Selon l’AZA, il s’agirait de la toute première fois qu’un candidat de l’extérieur des États-Unis mérite les grands honneurs.

Saisissant d’humanité, le portrait du primate fait d’ailleurs la couverture du magazine Connect de décembre publié par l’AZA. Bien que modeste, Bertrand Duhamel avoue qu’il savait que sa photo « avait du potentiel ».

C’est en juin dernier, lors d’une de ses nombreuses visites au Zoo que le photographe autodidacte a croqué le primate recroquevillé sur lui-même, alors qu’il plongeait son regard dans le sien.

La photo gagnante, qui montre Zwalani, l’un des gorilles des plaines de l’ouest vivant au Zoo de Granby, fait la couverture du magazine Connect.

« Il ne faisait pas beau ce jour-là. Il y avait des orages et on devait se mettre à l’abri par moment. En arrivant près de l’enclos des gorilles, Zwalani était lui-même à l’abri. Au retour à la maison, en regardant les photos, j’ai bien vu qu’il y avait quelque chose dans sa position et son regard. On dirait qu’il prenait la pause. C’était une belle photo », fait remarquer M. Duhamel.

L’an dernier, alors qu’il participait au concours pour la première fois, le travail de M. Duhamel avait aussi été reconnu par l’AZA. Son cliché d’un colobe guéréza tenant son bébé s’était hissé parmi les meilleurs de la compétition.

« Je ne cours pas les concours et je ne cherche pas la gloire... Je n’ai même pas de site web. Mais c’est une belle reconnaissance pour moi et le Zoo », glisse-t-il.

Fou des animaux

Retraité d’IBM depuis quelques années, l’homme a toujours eu un intérêt pour la photographie. Après avoir délaissé sa passion durant quelques années pour s’occuper de sa famille, il s’y est remis sérieusement dans les années 2000.

Aujourd’hui, il se qualifie de « photographe professionnel à temps partiel ». On le connaît notamment pour sa collaboration avec le Festival international de la chanson de Granby.

Mais dans ses temps libres, c’est sur les oiseaux et les animaux qu’il pose souvent sa lentille. « Il faut être très patient avec les oiseaux en nature. On peut passer la journée au même endroit à attendre l’espèce rare », dit-il.

Lors de ses randonnées au Zoo, il traîne toujours son appareil photo au cas où. Ses sujets préférés ? Les félins — les lions en particulier — et les primates.


« Je ne cours pas les concours et je ne cherche pas la gloire... Je n’ai même pas de site web. Mais c’est une belle reconnaissance pour moi et le Zoo. »
Bertrand Duhamel

« Je fais vraiment ça pour le plaisir, dit-il. J’aime que mes photos dégagent une émotion, qu’elles suscitent une émotion chez ceux qui les regardent. J’aime montrer la beauté de ce qui nous entoure... beaucoup de choses se passent sous nos yeux, mais nous ne prenons pas le temps de les observer. »

Quant à son attachement pour le Zoo, il ne date pas d’hier. Natif de Granby, Bertrand Duhamel raconte qu’à l’époque où il fréquentait l’école primaire Saint-André, lui et ses camarades avaient la permission, en fin d’année scolaire, d’aller dîner directement au jardin zoologique, à quelques coins de rue de là !

Soulignons par ailleurs que l’organisation est aujourd’hui la seule au Québec à héberger des gorilles et à participer au plan de survie des espèces de l’Association des Zoos et Aquariums.

Ah oui, pour les curieux ou les connaisseurs, sachez que le portrait de Zwalani a été croqué à l’aide d’un appareil Canon 5D IV avec lentille 100-400 L IS II...