L’Hôpital d’Ottawa a reçu des remboursements ayant atteint 27,4 millions$ pour des soins prodigués à quelque 16 500 individus au cours de l’année 2019.
L’Hôpital d’Ottawa a reçu des remboursements ayant atteint 27,4 millions$ pour des soins prodigués à quelque 16 500 individus au cours de l’année 2019.

Patients de l’Outaouais soignés à Ottawa: une facture de 106 millions$ en 2019

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Les résidents de l’Outaouais ont consommé un peu moins de services de santé à Ottawa en 2019 par rapport à l’année précédente, mais la facture pour l’État québécois demeure élevée, atteignant près de 106 millions$.

Les données de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) obtenues par Le Droit montrent que les hôpitaux de la capitale ont obtenu des remboursements totalisant 93,4 millions$ pour des soins prodigués l’an dernier à des résidents de l’Outaouais.

Il s’agit d’une baisse d’environ 4% par rapport à la facture de l’année précédente.

Les résidents de l’Outaouais sont tout de même encore très nombreux à traverser un pont interprovincial pour obtenir des soins. Pour 2019, près de 49 000 individus ont reçu des soins dans des hôpitaux d’Ottawa, ce qui représente une diminution d’environ 800 par rapport à l’année précédente.

Le directeur des services professionnels et de la pertinence clinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), le Dr Nicolas Gillot, émet l’hypothèse que cette baisse s’explique par l’amélioration de l’accès aux soins de première ligne sur la rive québécoise.

Le directeur des services professionnels et de la pertinence clinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, le Dr Nicolas Gillot

S’il voit un signe «encourageant» dans la diminution de la facture, le Dr Gillot précise qu’il aimerait connaître la ventilation des soins consommés dans les hôpitaux d’Ottawa, entre autres pour savoir si la fluctuation provient des services ambulatoires comme l’urgence, ou si elle découle plutôt des hospitalisations.

Le Dr Gillot souligne d’ailleurs que les travaux se poursuivent dans le but d’accroître encore plus l’accès aux médecins de famille en Outaouais, ce qui pourrait à la fois aider à diminuer la facture pour la RAMQ, tout en désengorgeant les urgences du CISSSO de certains cas non urgents.

Soins pédiatriques en demande

Pour la première fois depuis plusieurs années, la plus grosse part des remboursements effectués par la RAMQ à des hôpitaux d’Ottawa pour des soins prodigués patients de l’Outaouais est allée au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). L’établissement pédiatrique du chemin Smyth a reçu 27,6 millions$ de la RAMQ pour des services offerts à quelque 19 600 jeunes de l’Outaouais l’an dernier.

L’Hôpital d’Ottawa est non loin derrière, avec des remboursements ayant atteint 27,4 millions$ pour des soins prodigués à quelque 16 500 individus au cours de l’année 2019. La facture provenant de l’Hôpital d’Ottawa a connu une baisse considérable de près de 20% entre 2018 et 2019.

Suivent l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (16 millions$), l’Hôpital Montfort (13,5 millions$) et le centre Bruyère (7,9 millions$).

Pour les soins pédiatriques, le Dr Gillot note qu’«il y a plusieurs projets qui sont en cours» au CISSSO pour augmenter ce qui est offert aux enfants de l’Outaouais. Il souligne toutefois que le CISSSO «aura toujours besoin de recourir aux services du CHEO, notamment pour tout ce qui est néonatalogie, réanimation et soins intensifs pédiatriques», puisque l’hôpital pour enfants de la capitale offre un niveau «tertiaire suprarégional».

«Par contre, dans nos travaux, on veut augmenter notre offre de services […] en soins intermédiaires, c’est-à-dire être capable de garder sous surveillance certains enfants qu’à ce moment-ci, on n’est pas capable de garder sous surveillance, ce qui limiterait à l’avenir certains transferts [vers le CHEO]», a-t-il fait savoir.

Services professionnels

En plus des remboursements effectués directement aux centres hospitaliers, la RAMQ doit aussi verser des montants pour les services professionnels rendus à Ottawa aux patients de l’Outaouais.

Pour 2019, ces montants ont atteint 12,4 millions$, soit environ 350 000$ de moins qu’en 2018. En combinant les sommes versées par la RAMQ pour des services professionnels rendus à Ottawa à des patients de l’Outaouais aux montants remboursés aux hôpitaux de la capitale, la facture s’élève donc à 105,8 millions$ pour 2019.

Lacombe réagit

Le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, a voulu demeurer prudent lorsque Le Droit l’a invité à commenter la légère baisse observée entre 2018 et 2019.

Le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe

«Ça semble être une bonne nouvelle, a-t-il dit. En même temps, je ne veux pas non plus me réjouir trop vite. […] Encore faut-il que je sois capable de voir quelle est la raison exacte de cette baisse-là.»

En ce qui concerne la hausse des remboursements observée dans le cas du CHEO, M. Lacombe souligne lui aussi que cet établissement offre une expertise particulière.

«Que les gens aillent chercher un service ultraspécialisé au CHEO, personnellement, ça ne m’offusque pas, parce que c’est un hôpital de pointe qu’on n’a pas à Gatineau, qu’on ne peut pas raisonnablement espérer avoir en double dans la grande région de Gatineau-Ottawa», a-t-il mentionné.