La complexité de l’organisation d’une activité soumise aux aléas de la météo et les investissements «trop élevés» à faire expliqueraient, entre autres, l’abandon du Village Nordik en 2020.

Pas de Village Nordik cet hiver à Québec

Le Village Nordik, activité de pêche sur glace qui animait le bassin Louise du port de Québec durant la froidure hivernale, ne reviendra pas pour une cinquième année.

«En 2020, c’est certain, il n’y aura pas d’édition du Village Nordik», nous explique l’organisatrice du rendez-vous familial chez J-EM Événements, Jade-Éva Côté-Rouillard. Et les années suivantes, les igloos gonflés blancs réapparaîtront-ils dans le paysage de la capitale ? «La réflexion n’est pas complétée sur le futur. La porte n’est pas fermée. Mais il n’y a pas de projet en branle pour l’instant.»

Pourtant, Mme Côté-Rouillard évalue que jusqu’à 40 000 personnes sont passées dans le coin durant les 8 semaines de l’édition de l’hiver 2019.

Aussi, les promoteurs du tourisme régional vantaient le Village Nordik comme un exemple d’événements à développer pour vendre la destination durant les mois d’hiver… L’Office du tourisme de Québec annonçait d’ailleurs toujours le retour de l’activité sur son site Web mercredi : «Du 18 janvier au 15 mars 2020. Pêchez en igloo au centre-ville!»

La complexité de l’organisation d’une activité soumise aux aléas de la météo, les investissements «trop élevés» à faire et la nécessité de pousser plus loin le concept pour maintenir l’intérêt après 5 ans expliqueraient, entre autres, l’abandon.

La pêche de truites sur la glace ne suffisait plus, note Mme Côté-Rouillard. «Ça ne peut pas être juste ça.» Les organisateurs ont songé à des activités complémentaires pour bonifier l’offre : des spectacles, des jeux, une zone pour les familles. Ils ont, en outre, cherché un nouveau site. Pour finalement conclure qu’ils ne pourraient pas livrer le produit désiré à la clientèle.