Ottawa-Gatineau: la pluie cesse, plusieurs routes fermées

Après la sécheresse et les records de chaleur des dernières semaines, voilà que la pluie n’en finit plus de tomber sur la région de la capitale nationale, submergée sous 50 à 85 mm d’eau, au point où plusieurs inondations sont signalées à Ottawa et Gatineau.

La Société de transport de l’Outaouais (STO) signale que la fermeture de tronçons des boulevards Maloney et Saint-René Est force les autobus des circuits 77, 78, 79 et 97 à effectuer des détours via la rue Notre-Dame, au même titre que les automobilistes. Des retards sur l’horaire régulier sont possibles.

Selon un témoignage, la circulation est difficile autour du boulevard Lorrain en raison de la fermeture des boulevards Saint-René et Maloney. La circulation serait refoulée jusqu'à l'avenue du Cheval-Blanc, en direction ouest sur le boulevard Maloney et jusqu'au boulevard Saint-René sur le boulevard Lorrain en direction sud.

Dans l'ouest de Gatineau, le chemin Vanier est complètement fermé à la circulation entre les chemins d'Aylmer et McConnell. À l'est, le chemin Myre est également fermé.

Des travaux devront être effectués sur certaines routes de Gatineau en raison des pluies diluviennes, notamment sur l'autoroute 50 en direction ouest, entre le boulevard Lorrain et la montée Paiement. La circulation se fera également en alternance, entre 15h et 18h, sur la route 307 entre l'avenue des Grands-Jardins et la rue Paquin.

À Cantley, plusieurs artères sont aussi inaccessibles ou inondées, notamment la montée St-Amour, entre les rues Lavergne et Neuville, tout comme les chemins Denis, Taché et Pink, ainsi que les rues des Cerisiers, du Commandeur, des Cèdres du Gui, des Poiriers, Rémi, Crémazie, des Princes, Ste-Elisabeth, Villemontel, de Bouchette et de la Sierra Nevada. La montée des Érables et l'impasse de la Cime sont également submergées.

L’intersection du chemin Hogan et de la rue Hélie, celle de l'impasse du Colonel et de la rue Mont-Joël tout comme celle des rues Ornan et du Commandeur sont aussi inondées.

La police de Gatineau indique aussi qu’un poteau électrique s’est affaissé sur la rue Hélène-Duval, dans le secteur Hull. Les équipes d’Hydro-Québec sont déjà sur place. Environ 700 clients sont privés de courant. Plusieurs sous-sols de résidences seraient également inondés.

Scène de désolation aussi sur la rue Thérèse, dont une portion est complètement submergée. 

Des inondations locales ont aussi été signalées sur les rues Saint-Rosaire, Hurtubise, Benoit et Marlène-Goyet. 

Par ailleurs, le ministère des Transports indique qu’une voie a dû être fermée temporairement dans l’échangeur de l’autoroute 5 en direction du boulevard Maisonneuve, dans le secteur Hull, en raison de trous qui se sont formés sur la chaussée. Une équipe du MTQ a été dépêchée sur place pour réparer le tout avant l’heure de pointe. 

Qui plus est, le MTQ a procédé en début d’après-midi à la fermeture de la voie temporaire de circulation en direction Est sur l’autoroute 50 entre la montée Paiement et le boulevard Lorrain, où un important chantier est en cours. Des crevasses se sont formées à cet endroit. Les autorités pensent que la voie pourra être rouverte vers 15h30.

À 10h ce matin, la Ville de Gatineau rapportait avoir reçu 282 appels au 311 en lien avec la forte pluie. La plupart de ses requêtes avaient pour but de signaler des puisards bloqués ou des fossés inondés. La Ville demandent aux citoyens de continuer de rapporter ces problèmes puisque des équipes sont sur le terrain pour corriger la situation.

Gatineau ajoute que ses plages, ainsi que ses piscines et pataugeoires extérieures sont fermées mercredi en raison des fortes précipitations.

De son côté, la municipalité de Cantley met à disposition des sacs de sable pour la population sur demande au 819-827-3434, poste 6814. À Gatineau, ils sont disponibles à l'atelier municipal du secteur de Gatineau situé au 476, boulevard Saint-René Est.

Joint par Le Droit, l’attaché politique François Léveillé a indiqué que le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, actuellement en vacances, a été mis au courant de la situation et qu’il la suit de près. 

«Si par contre ça devait se détériorer, on va aviser», a-t-il dit.

Le parc Riviera possiblement isolé

La Ville de Gatineau annonce que l’accumulation d’eau dans le parc de maisons mobiles Riviera pourrait forcer les autorités à isoler le quartier au cours des 24 prochaines heures.

Les pompiers doivent visiter tous les résidents du secteur pour demander s’ils souhaitent rester à la maison ou évacuer temporairement, puisque les routes menant au parc de maisons mobiles seront inaccessibles.

Les gens qui souhaitent quitter leur propriété pourront recevoir de l’aide de la Croix-Rouge à la polyvalente Le Carrefour, au besoin. La Ville souligne par ailleurs que les policiers continueront d’assurer une présence dans le quartier durant la période d’isolement.

La STO assure le transport des gens qui ne veulent pas rester dans le parc Riviera au cours des prochaines 24 heures.

Ottawa

Même scénario du côté d’Ottawa. Symbole de la capitale, le canal Rideau déborde à certains endroits, comme à l’écluse Hartwell, entre le lac Dow et la baie Mooney. Le canal est aussi sorti de son lit près de l’Université Carleton. Les pistes cyclables étaient impraticables dans ce secteur, à 9h.

Dans le secteur d’Island Park et de Merivale, à Ottawa, la circulation était presque impossible. Un internaute a d’ailleurs publié une vidéo qui en dit long sur la situation critique, à Ottawa.

La circulation s'est effectué à une voie sur le boulevard Saint-Laurent, en direction nord, à la hauteur du chemin Montréal, presque tout l'après-midi en raisons de réparations d'urgence. La situation est maintenant rétablie.

Dans Bell’s Corner, le chemin Fitzgerald a l’air d’une petite rivière, alors que des voitures sont demeurées immobilisées dans l’eau, dont le niveau est devenu soudainement trop élevé.

Des employés de la Ville d’Ottawa ont dû intervenir à l’intersection des rues Carlington et Kirkwood, où une bouche d’égout a pris des allures de fontaine, en début de journée.

La pression de l’eau était si forte dans le réseau de la municipalité que plusieurs secteurs ont été témoins de refoulements d’égouts.

Des trajets d’OC Transpo ont été détournés, pour éviter des étendues d’eau se formant à plusieurs intersections de la ville. Des sous-sols de résidences sont inondés.

Le climat s’emballe

Le climat s’est véritablement emballé dans la capitale. Le 24 juillet 2018 aura été la journée avec le minimum le plus élevé en 57 ans (1961), avec 21,6 degrés Celsius. Selon des données de l’Aéroport d’Ottawa, il y a 13 ans qu’on n’avait pas vu une période de quatre jours aussi pluvieuse que celle du 22 au 25 juillet 2018. À 8h, mercredi, 42,2 mm de pluie sont tombés sur la région. Il s’agit du 25 juillet le plus pluvieux depuis que les données y sont compilées, en 1872. La Ferme expérimentale a enregistré une accumulation de 71,5 mm, dans la nuit de mardi à mercredi.

Environnement Canada indique par ailleurs que l'avertissement de pluie est terminé pour Gatineau et Ottawa. Il demeure toutefois en vigueur pour le secteur Haute-Gatineau—Lièvre—Papineau. 

Avec Julien Paquette