Olympiques de Gatineau: Alain Sear démissionne [VIDÉO]

Tous les yeux de la planète LHJMQ étaient rivés sur Gatineau mercredi après-midi.

L’épisode final d’un feuilleton fort suivi de l’histoire des Olympiques comportait une intrigue imprévisible.

Après un début de saison en deçà des attentes sur la patinoire, quelques ratés à l’extérieur de celle-ci, suivi d’un putsch pour sortir l’homme à tout faire de l’organisation depuis 2004, les 10 actionnaires du club avaient tenu une assemblée extraordinaire mardi.

Dans une salle du centre Robert-Guertin, le président du conseil d’administration des Olympiques Martin Lacasse allait prononcer le verdict.

Après un préambule où il a rappelé le passé glorieux du club, il a fini par cracher le morceau. Cédant à la pression devenue insoutenable, Alain Sear a remis sa démission à titre de directeur des opérations hockey, d’administrateur et d’actionnaire des Olympiques.

« Le hockey est un univers qui exige l’atteinte des résultats et dans lequel la défaite est toujours coûteuse. Une période de reconstruction comme celle que nous traversons est donc douloureuse. Au cours des dernières semaines, la pression sur l’organisation s’est élevée à des niveaux que l’on voit rarement dans le monde du sport axé sur les résultats. C’est en regard de toutes ces considérations que M. Alain Sear a remis sa démission à titre de directeur des opérations hockey, administrateur et actionnaire. Cette décision difficile devenait inévitable dans les circonstances », a-t-il lu dans une déclaration devant les médias.

Devenu actionnaire en août 2004, Alain Sear était le membre le plus ancien de l’administration du club. Il en était à sa troisième saison dans le rôle d’un directeur général. Depuis ses débuts, il a dû liquider plusieurs des meilleurs éléments du club afin d’amorcer la reconstruction sur un plan de cinq ans. La crise qui a éclaté jeudi dernier ne lui permettra pas de récolter les fruits des sacrifices des trois dernières années.

« Alain était très serein avec sa décision. Il l’a prise dans l’intérêt de la bannière des Olympiques et de la LHJMQ. Comme actionnaires, unis ensemble, nous allons assurer la mission collective des Olympiques. Nous marquons aujourd’hui un nouveau départ pour l’avenir de l’équipe. Nous raviverons la flamme pour faire revivre la tradition du hockey junior en Outaouais », a ajouté Martin Lacasse, qui souhaite maintenant tourner la page afin de rétablir les ponts avec les partisans et les partenaires du club.

Selon les informations du Droit, les actions d’Alain Sear seront toutes rachetées par les neuf autres actionnaires qui se partageront maintenant 11,11 % des parts.

La démission d’Alain Sear a permis de crever un abcès parmi le groupe d’actionnaires, mais elle survient aussi à un moment critique de la saison alors que la dernière période des transactions de la LHJMQ est en cours. Son magasinage était déjà presque terminé, mais un comité de sélection va se rencontrer jeudi afin de préparer l’embauche prioritaire d’un nouveau directeur général.

Martin Lacasse a profité de la période des questions individuelles pour confirmer que son groupe d’entraîneurs va poursuivre son travail malgré la séquence de 12 défaites consécutives du club.

« La première chose qu’il faut gérer, c’est l’équipe de hockey sur la glace. Nous avons d’excellents entraîneurs, notamment avec M. Landry. Quant aux échanges de M. Sear, ils seront complétés aujourd’hui », a-t-il dit en faisant référence à l’échange du défenseur de 17 ans Justin Gosselin, qui rejoindra l’Armada de Blainville-Boisbriand en retour d’un choix de troisième ronde en 2022.
Ancien détenteur d’un abonnement de saison chez les Olympiques, Alain Sear est un passionné du hockey, qui a eu l’occasion de réaliser un rêve en occupant le poste de directeur des opérations hockey. La fiche de 7-23-3 de l’équipe est cependant loin de l’objectif établi en début de saison. Le club est menacé de rater les séries de la LHJMQ pour la première fois depuis 1984.

À LIRE AUSSI : Marc Saumier comme directeur des opérations par intérim?

> Charles Henry n’est pas prêt à revenir

> La reconstruction peut commencer

> Alain Sear: 15 ans avec les Olympiques