Québec reproche à HEXO d’avoir procédé à l’installation d’un système de filtration des odeurs sans le consentement du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Odeurs de cannabis: Québec réprimande HEXO Corp

Le gouvernement québécois a remis un avis de non-conformité au producteur de cannabis gatinois HEXO Corp, le 22 mai dernier.

Québec reproche à HEXO d’avoir procédé à l’installation d’un système de filtration des odeurs sans le consentement du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

L’entreprise affirme qu’elle a installé un système de filtration afin de se conformer aux exigences de Santé Canada pour les producteurs de cannabis détenteurs d’une licence.

Le producteur est présentement «à analyser cet avis de non-conformité et son interaction avec la réglementation fédérale à laquelle nous sommes soumis», indique par courriel la gestionnaire aux relations avec les médias de HEXO Corp, Caroline Milliard.

À LIRE AUSSI :

Odeurs de cannabis: HEXO Corp dit respecter les normes

Mardi, l’entreprise gatinoise affirmait respecter toutes les normes en la matière.

L’usine de production de HEXO, située dans le secteur de Masson-Angers, fait l’objet de plusieurs critiques des résidents du voisinage qui se plaignent de la forte odeur qui émane des serres de cannabis.

Par ailleurs, selon Radio-Canada, le ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, Bill Blair, a tenu à rappeler aux détenteurs de permis de production de cannabis qu’ils sont obligés de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les odeurs associées à la production de la plante.