Noyades dans Charlevoix: l'identité des deux victimes dévoilée

Dimanche a été une journée sombre pour la région de Charlevoix, où deux hommes ont péri par noyade en après-midi. On connaît maintenant leur identité.

Vers 13h, Maxime Lajeunesse-Croteau, âgé de 19 ans et originaire de La Malbaie, s’était rendu dans le secteur du Cran Martel à Clermont avec deux amis. Il avait alors sauté à l’eau dans la rivière Malbaie, et il s’est vite retrouvé en difficulté.

Malgré la tentative de sauvetage d’un de ses amis, le jeune homme s’est finalement noyé. Une opération de ratissage des berges s’est déroulée tout l’après-midi. Son corps a finalement été retrouvé par les plongeurs de la Sûreté du Québec vers 18h.

Son ami, à bout de souffle après avoir rejoint la rive, avait été transporté au centre hospitalier, mais on ne craignait pas pour sa vie. 

Tragique sortie en kayak

Vers 14h, deux personnes en kayak au large de Cap-à-l’Aigle près de La Malbaie ont chaviré sur le fleuve Saint-Laurent. Selon la Sûreté du Québec, le vent et les fortes vagues seraient la raison de leur chute. L’homme et la femme avaient envoyé un signal d’alerte vers 13h45.

La femme a été en mesure de regagner la rive par elle même. La victime, Mario Boutin, a été repêchée par un bon samaritain à l’aide de son embarcation privée, il avait été témoin de l’incident.

Le décès du kayakiste a été constaté au centre hospitalier plus tard en soirée. L’homme de 58 ans était originaire de Saint-Isodore. 

La Garde côtière avait été dépêchée sur place pour secourir les kayakistes. La femme avait aussi été transportée en ambulance pour soigner un choc nerveux.