EXMURO arts publics a partagé un premier aperçu de l’œuvre «Sommet de la montagne» sur sa page Facebook mardi matin.
EXMURO arts publics a partagé un premier aperçu de l’œuvre «Sommet de la montagne» sur sa page Facebook mardi matin.

Nouvelle œuvre des Passages insolites devant le parlement de Québec

Léa Martin
Léa Martin
Le Soleil
Une seule œuvre du parcours d’art public Passages insolites verra le jour cette année. Sommet de la montagne, de l’artiste Charles-Étienne Brochu, sera érigée sur le parvis de l’hôtel du Parlement le 10 septembre, à 13h.

Cette nouvelle œuvre installée à l’Assemblée nationale donne le ton du futur parcours bonifié. «Le printemps 2020 a particulièrement bouleversé nos habitudes et notre quotidien. Néanmoins, l’Assemblée nationale se veut porteuse d’espoir en insufflant un peu de couleur et de nouveauté à la colline Parlementaire», a déclaré le président de l’Assemblée nationale, François Paradis dans un communiqué. «La population est invitée à découvrir cette œuvre d’art qui se veut à la fois le symbole de notre résilience commune et celui de la dualité qui caractérise nos institutions à la fois fragiles et vigoureuses». 

EXMURO arts publics a partagé un premier aperçu de l’œuvre sur sa page Facebook mardi matin. Une sculpture colorée qui représente un château de cartes à l’image de la société québécoise qui se construit jour après jour. Par exemple, une des images sur les cartes montre un porte-voix qui représente la parole citoyenne et la prise de position. Une autre image de groupe symbolise, elle, l’idée de solidarité. 

L’artiste numérique de Québec Charles-Étienne Brochu est titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval. Il sera possible de contempler son travail devant le Parlement jusqu’à l’automne 2021. 

Le parcours d’art public Passages insolites a dû être annulé cette année à cause de la pandémie. Le projet financé par la Ville de Québec et réalisé par EXMURO depuis 2014 vise à faire cohabiter les œuvres avec le patrimoine local.