Mort en abattant un arbre

Un homme de 68 ans de Saint-Claude a subi une mort tragique cette fin de semaine en abattant un arbre.

Claude Poulin coupait un arbre sur son terrain du 6e rang lorsque le haut de l’arbre a cassé et est retombé sur lui.

« Nous avons reçu un appel 9-1-1 nous informant qu’un homme avait été blessé en forêt. Il a malheureusement succombé à ses blessures », indique la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, la sergente Aurélie Guindon.

Aucun élément criminel n’a été relevé dans cette affaire.

Étant donné que cet accident n’est pas survenu dans un contexte de travail, la CNESST n’entreprendra pas d’enquête dans le dossier.

Aurélie Guindon

Si les travailleurs forestiers doivent suivre une formation obligatoire en matière d’abattage sécuritaire d’arbres, cette formation n’est pas obligatoire pour les propriétaires privés qui effectuent de telles tâches sur leur terrain.

« La CNESST a revu ses exigences réglementaires sur la santé et la sécurité lors des travaux d’aménagement forestier. Les obligations du Règlement sur la santé et la sécurité s’appliquent uniquement dans le cadre d’une relation entre un employeur et un travailleur. Si un propriétaire forestier signe un contrat avec une entreprise pour effectuer des travaux d’aménagement forestier dans ses boisés et qu’il ne supervise pas le personnel, alors il n’a pas à s’en préoccuper », signale le site web de la Fédération des producteurs forestiers du Québec.

La Fédération réfère sur son site web à différents liens en matière d'abattage sécuritaire d’arbres. Des formations sont même offertes.