Cédrick Fafard est hockeyeur dans la Ligue senior de hockey AAA et reconnu pour sa rudesse.

Mort de Jordan Tremblay: les suspects accusés de meurtre au premier degré

Deux anciens militaires, Antonin Ladet, 41 ans et Cédrick Fafard, 27 ans ont été accusés mercredi matin du meurtre au premier degré de Jordan Tremblay.

Ladet, résidant de Québec, est un ancien militaire déployé en Afghanistan et en Haïti. En 2017, il a plaidé coupable en Cour martiale à des menaces envers un supérieur. À ce moment, il avait invoqué un grave choc post-traumatique, résultat de ses missions prolongées, et avait déploré le peu d’aide médicale reçue.

Antonin Ladet a aussi des antécédents judiciaires pour des voies de fait, qui remontent toutefois à une vingtaine d’années.

Cédrick Fafard habite lui la ville de Mascouche. Il est hockeyeur dans la Ligue senior de hockey AAA et reconnu pour sa rudesse.

Les deux hommes ont été arrêtés mardi midi dans un véhicule à une station-service de L’Étape, dans la Réserve faunique des Laurentides, en direction du Saguenay.

Jordan Tremblay, 26 ans, aurait été frappé à coups de barre de fer lundi après-midi, rue du Sénégal dans Beauport. Les premiers répondants l’ont trouvé gisant dans un abri d’auto.

Le jeune homme se rendait visiter sa grand-mère avec sa conjointe et leur bébé.

Il est décédé à l’hôpital peu de temps après la violente agression.

Les liens entre les présumés agresseurs et leur victime restent à établir. Il semble que Tremblay, qui a lui aussi des antécédents judiciaires pour vol et introduction par effraction, connaissait au moins l’un des deux hommes.

Antonin Ladet est un ancien militaire déployé en Afghanistan et en Haïti. En 2017, il a plaidé coupable en Cour martiale à des menaces envers un supérieur.

Gabarit impressionnant

Si Ladet et Fafard veulent obtenir une remise en liberté durant les procédures, ils devront s’adresser à la Cour supérieure. La juge Annie Trudel de la Cour du Québec a interdit aux deux hommes, au gabarit impressionnant, de communiquer à partir du centre de détention avec une liste de personnes, témoins potentiels de la cause.

Antonin Ladet et Cédrick Fafard reviendront à la cour le 17 décembre. La Couronne complétera à ce moment la divulgation de la preuve policière. Pour porter une accusation de meurtre au premier degré, la Couronne doit être convaincue que le meurtre a été commis avec préméditation et de propos délibéré.

Certaines circonstances imposent l’accusation de meurtre au premier degré, par exemple un meurtre commis dans un contexte de harcèlement criminel, d’intimidation ou pour le compte d’une organisation criminelle.