Échantillon de cannabis

Mise en garde contre les effets insoupçonnés d’un mélange alcool-cannabis

MONTRÉAL - L’organisme Éduc’alcool s’inquiète des conséquences de la consommation combinée d’alcool et de cannabis.

L’organisme estime qu’il n’a pas été suffisamment question dans l’espace public de ce qu’il qualifie de «synergie renforçatrice qui existe entre ces deux produits».

Dans une publication mise en ligne sur son site internet, Éduc’alcool fait valoir que les effets dépresseurs de l’alcool et du cannabis se multiplient lorsqu’ils sont combinés et que «le jugement, le temps de réaction et la coordination sont particulièrement affectés alors que la conduite automobile est absolument contre-indiquée».

La publication, intitulée «Alcool et cannabis: un bien mauvais mélange», base ses recommandations sur une série d’études réalisées depuis plusieurs années et dont les références sont facilement identifiables dans le texte.

On y décrit notamment la possibilité d’effets différents selon l’ordre de consommation; ainsi, «les effets du cannabis peuvent être plus intenses si on a bu de l’alcool au préalable alors que c’est l’effet inverse qui se produit lorsqu’on consomme du cannabis avant de boire de l’alcool».

On précise toutefois que le mélange des deux substances comporte des risques importants «peu importe l’ordre de consommation ou qu’il y ait consommation simultanée» et qu’il suffit d’avoir 40 milligrammes d’alcool dans le sang - soit la moitié de la limite légale - et de ne fumer qu’un seul joint pour ressentir l’effet équivalent à une alcoolémie de plus de 80 milligrammes. Plus encore, il rappelle que, de toute façon, il est illégal de conduire avec la moindre trace de cannabis dans le sang.

La publication d’Éduc’alcool souligne notamment que la présence d’alcool dans l’organisme avant de fumer du cannabis augmente davantage le taux de THC dans le sang, que lorsqu’une même quantité de cannabis est consommée sans ingestion d’alcool et que les molécules du cannabis sont absorbées dans le système sanguin plus rapidement après qu’il y ait eu consommation d’alcool.