Du 15 février au 3 mars 2019, Martin Laperrière changera de banc, délaissant temporairement celui des Remparts pour celui d'Équipe Québec des moins de 16 ans aux Jeux du Canada.

Martin Laperrière à la barre d’Équipe Québec aux Jeux du Canada

Les nominations se succèdent pour Martin Laperrière. Après avoir été rapatrié chez les Remparts de Québec par Patrick Roy à titre d’entraîneur associé, la semaine dernière, celui qui dirigeait le Blizzard du Séminaire Saint-François (midget AAA) dirigera l’équipe du Québec lors des Jeux du Canada, du 15 février au 3 mars 2019.

Hockey Québec a fait l’annonce, mercredi matin, du personnel des entraîneurs qui seront responsables de cette sélection des moins de 16 ans pour les Jeux du Canada, organisés par la ville de Red Deer, en Alberta.

«Il s’agit d’un super beau défi qui s’offre à moi, et en plus, ça tombe pendant les Jeux du Canada. Je m’étais impliqué au début du processus pour travailler avec d’autres entraîneurs et avec l’élite. Quand j’ai discuté avec Patrick [Roy], le sujet a été abordé à l’effet qu’il y avait ce tournoi, en février. Je m’étais engagé et il était important pour moi de le mener à terme et Patrick était très ouvert là-dessus», expliquait Laperrière.

Il dirigeait le Blizzard du SSF ces deux dernières saisons, et ce, après un séjour de 11 saisons à titre d’adjoint à Éric Lavigne, à Roy et à Philippe Boucher avec les Remparts. Il a remporté la Coupe Jimmy-Ferrari, en 2016-2017, remise aux champions des séries éliminatoires de la Ligue de hockey de développement midget AAA du Québec. Le SSF avait ensuite obtenu la médaille d’argent de la Coupe Telus à titre de représentant du Québec au Championnat canadien.

«J’ai pris mon premier bain dans le programme avec les moins de 14 ans, au SSF. Le processus a été long, on a tenu un camp avec 80 joueurs, l’été dernier, on en aura un autre avec 40 invités, en juillet. À Noël, il y aura celui pour la sélection finale. À la suite de mon retour avec les Remparts, je n’aurai pas l’occasion de voir souvent tous les joueurs parce que je ne coacherai plus contre eux, mais je vais essayer d’assister aux plus de matchs possibles du midget AAA.»

S’impliquer davantage

Laperrière veut s’impliquer davantage dans les programmes de Hockey Québec et de Hockey Canada au cours des prochaines saisons. Sa nomination pour les Jeux du Canada et son nouveau poste d’entraîneur-associé avec les Remparts se veulent un pas dans cette direction.

«Les dirigeants regardent ton expérience dans ce genre de tournoi. Si je devais poser ma candidature à nouveau, ce serait un atout de plus», avouait celui qui est déjà le premier candidat pour éventuellement succéder à Roy à la barre des Remparts.

Laperrière sera appuyé par Frédéric Lavoie, entraîneur-chef des Estacades de Trois-Rivières (midget AAA) depuis six ans, Maxime Desruisseaux, entraîneur-adjoint des Tigres de Victoriaville (LHJMQ) depuis cinq ans et de Maxime Ouellet, adjoint à Sylvain Rodrigue au comité de développement des gardiens de but de la LHJMQ.

«Tout le personnel d’Équipe Québec est déjà impliqué avec les joueurs du groupe d’âge qui sont en lice pour l’obtention d’un poste pour les Jeux du Canada depuis le camp des moins de 15 ans tenu l’été dernier. De cette façon, les joueurs profitent d’un message uniforme, d’un enseignement optimal et de la chance d’avoir une progression possible vers les programmes d’Équipe Québec et d’Équipe Canada», faisait savoir Jacques Blouin, le directeur du développement du joueur à Hockey Québec.