Sans horaire de cours ni enseignant, l’école 42 de Paris se base sur un parcours d’apprentissage par projets, inspiré des niveaux à passer dans un jeu vidéo.

L’ouverture du campus de l’école 42 dans Saint-Roch reportée

Une école de programmation informatique unique au Canada ouvrira ses portes en avril 2020 dans le quartier Saint-Roch à Québec, au lieu de septembre 2019.

«On n’est pas les seuls à avoir levé la main pour avoir une antenne de l’école 42 à Paris. Il y avait des demandes d’un peu partout dans le monde», explique Dominic Goulet, directeur général de Québec numérique, l’organisme sans but lucratif qui dirigera le campus québécois de l’école 42.

L’ouverture est donc retardée de quelques mois, mais le délai permettra au campus de Québec de s’inscrire dans un réseau mondial de 20 écoles alternatives. «Il y a un principe de mobilité des jeunes qui s’inscrivent. Après un an par exemple, ils pourront faire une demande pour aller terminer leur apprentissage ailleurs dans le monde. Pour nous, c’est une façon d’attirer des gens de l’international qui vont peut-être devenir de la future main-d’œuvre pour Québec», exprime M. Goulet. 

Contrer la pénurie

L’objectif de cette école est de contrer la pénurie de programmeurs informatiques en attirant des étudiants qui n’ont pas le goût de suivre un parcours éducatif traditionnel. Sans horaire de cours ni enseignant, l’école 42 se base sur un parcours d’apprentissage par projets, inspiré des niveaux à passer dans un jeu vidéo. L’école est ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et les étudiants évoluent à leur rythme. 

L’école accueillera des cohortes de 200 étudiants par année et aura la capacité de s’ajuster à la hausse si la demande est très forte. D’ici 2022, l’école 42 prévoit veiller sur 600 apprenants. 

L’emplacement exact de ce lieu d’apprentissage reste à déterminer, mais ce sera dans le quartier Saint-Roch, assure M. Goulet. La recherche du local idéal est toujours en cours. 

Si la pédagogie sera importée de la France, Québec numérique a bien l’intention de donner une «saveur locale» à son école, en développant des projets qui concernent le monde de l’assurance et celui des jeux vidéo, deux secteurs qui embauchent massivement à Québec. 

L’inscription à cette école est 100 % gratuit et n’exige aucun pré-requis. La moitié des places sera réservée aux femmes. «On veut former une nouvelle génération de programmeurs bienveillants et éthiques», souligne M. Goulet. 

Le dg de Québec numérique indique qu’un partenariat public-privé permettra de financer le déploiement de cette école, mais il reste pour le moment discret quant à l’identité des partenaires financiers. Le gouvernement du Québec et la Ville de Québec ont été approchés.

La formule de l’école 42 remporte un grand succès depuis son ouverture en 2013 à Paris. Même si aucun diplôme officiel n’est décerné à la fin du parcours, les entreprises françaises embauchent massivement les étudiants de 42. 

En plus de Québec, des campus ouvriront notamment en Belgique, en Finlande, au Maroc, en Espagne, en Russie, en Indonésie, au Japon et en Colombie.