Le concept de Lockheed avait été retenu en octobre dernier, devant ceux d'Alion Science and Technology of Virginia et de la société espagnole Navantia pour remplacer les frégates et les contre-torpilleurs existants au Canada.

Lockheed Martin construira les nouveaux navires de la marine canadienne

HALIFAX — Le gouvernement fédéral a attribué vendredi un contrat très attendu d'une valeur de 60 milliards $ au géant américain de la défense Lockheed Martin Canada pour la conception de sa flotte de navires de guerre.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement et de l'Accessibilité, Carla Qualtrough, a annoncé l'accord à Halifax vendredi matin. Elle a précisé que les 15 nouveaux navires de guerre de la Marine royale canadienne seront construits par Irving et basés sur le navire de combat de type 26 du concepteur britannique BAE Systems.

Elle a fait cette annonce au chantier naval d'Irving Shipbuilding à Halifax, sous les applaudissements de centaines de travailleurs.

Le concept de Lockheed avait été retenu en octobre dernier, devant ceux d'Alion Science and Technology of Virginia et de la société espagnole Navantia pour remplacer les frégates et les contre-torpilleurs existants au Canada.

Les fonctionnaires du ministère de la Défense vont maintenant s'asseoir avec Irving et Lockheed Martin Canada pour adapter la conception du navire aux exigences du Canada et intégrer les systèmes et équipements canadiens. Ces travaux de conception devraient durer de trois à quatre ans, et la construction devrait commencer au début des années 2020.

La valeur du contrat initial conclu avec Irving Shipbuilding est évaluée à 185 millions $.

Cette décision intervient après de difficiles négociations au cours desquelles Alion a demandé au Tribunal canadien du commerce extérieur d'annuler la décision, affirmant que le concept de Lockheed ne répondait pas aux exigences de la marine et aurait dû être disqualifié.

Le tribunal a d'abord ordonné au gouvernement de ne pas attribuer de contrat à Lockheed tant qu'il ne pourrait pas enquêter sur la plainte d'Alion. Il a ensuite annulé cette décision, avant de rejeter l'affaire la semaine dernière.