De nombreux arbres se sont abattus sur des poteaux électriques lors du passage de Dorian et l'importante quantité de débris dans les rues rend le travail des équipes difficile.

L'heure est au nettoyage en Atlantique et aux Îles-de-la-Madeleine après Dorian

HALIFAX — L'heure est au nettoyage dans les provinces de l'Atlantique et dans l'est du Québec, maintenant que Dorian a quitté le Canada. Les rafales et les pluies torrentielles de la tempête post-tropicale ont laissé d'importantes cicatrices dans de nombreuses régions du pays.

Les services d'hydroélectricité de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de l'Île-du-Prince-Edouard et de Terre-Neuve-et-Labrador s'affairent à rebrancher les milliers de clients laissés dans le noir aux réseaux d'électricité, une tâche énorme notamment en Nouvelle-Écosse où plus de 200 000 foyers étaient toujours sans courant lundi matin.

De nombreux arbres se sont abattus sur des poteaux électriques lors du passage de Dorian et l'importante quantité de débris dans les rues rend le travail des équipes difficile.

La grande patronne de Nova Scotia Power, Karen Hutt, a d'ailleurs indiqué qu'il faudrait probablement attendre la semaine prochaine avant que l'électricité revienne dans l'ensemble des régions de la province. Elle a ajouté que ses équipes reçoivent l'aide de travailleurs du Québec, de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Floride et du Maine.

Des soldats des Forces armées canadiennes aident également à dégager les routes afin que les véhicules utilitaires puissent se rendre sur les lieux de travail.

De nombreuses écoles de la Nouvelle-Écosse sont fermées lundi et les responsables des mesures d'urgence ont exhorté les habitants des zones durement touchées à demeurer à la maison.

Au Nouveau-Brunswick, plus de 15 500 clients de Énergie NB étaient toujours sans électricité lundi matin, tandis que la situation se résorbait tranquillement en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

La tempête n'a fait aucune victime.