Les participants au Eastern Township Wine Ninjas sont invités à se déguiser et à aller déposer furtivement, au pas de la porte d’inconnus ou de proches, une bouteille de vin ou tout autre cadeau avant de sonner et de déguerpir.
Les participants au Eastern Township Wine Ninjas sont invités à se déguiser et à aller déposer furtivement, au pas de la porte d’inconnus ou de proches, une bouteille de vin ou tout autre cadeau avant de sonner et de déguerpir.

Les ninjas du vin font la loi

«You have been Ninja’d!» Cette note s’est retrouvée plusieurs fois sur une bouteille de vin ou tout autre cadeau laissé au pas de la porte de citoyens des Cantons-de-l’Est dernièrement. Difficile d’en trouver une traduction qui garde le sens de ce mouvement lancé dans la région par Jennifer Ruggins Muir.

Inspiré par une initiative provenant du Manitoba, le Eastern Townships Wine Ninjas invite les membres du groupe, réservé aux femmes, à se déguiser avant d’aller furtivement déposer un cadeau près de la porte de leur «victime», de sonner à la porte et de déguerpir en courant pour ne pas être découverts.

Mme Ruggins Muir, bien connue dans la communauté de Lac-Brome, est tombée par hasard sur ce qui se faisait en Alberta. «Pour le fun, j’ai créé un groupe sur Facebook et j’ai invité 15 de mes amies.»

Elle n’avait aucun doute alors des inscriptions qui allaient augmenter de façon exponentielle quelques jours plus tard. «Ça monte par centaines à chaque jour ! C’est un groupe privé, mais les femmes peuvent ajouter leurs amies.»

Le groupe comptait déjà 1950 membres, mercredi en milieu de soirée. L’instigatrice est la première étonnée du succès du mouvement dans la région des Cantons-de-l’Est.

«Et il y a des gens qui mettent vraiment de l’effort ! Au début, j’allais déposer une bouteille de vin tout simplement. Et là, il y a des gens qui font des dessins, des cupcakes...»

Alcool, bonbons, chocolat, gâteries de toutes sortes sont distribués à de purs inconnus comme à des proches. Une femme a même acheté une caisse de son vin préféré, qu’il est possible d’acheter seulement une fois par année, pour distribuer les bouteilles à des adresses fournies par les internautes. Elle n’est pas la seule à avoir distribué ainsi douze bouteilles de vin.

Ces actes purement gratuits et généreux visent à faire sourire la «victime» du «ninjaing», mais aussi les pourfendeurs de tristesse.

C’est le cas de Mona, de Stanbridge East, qui a pris un malin plaisir à aller porter des produits locaux. Elle a même laissé aller sa folie jusqu’à faire des roulades sur le gazon, sous les yeux de son conjoint et le regard de son appareil photo.

«Je vais avoir 50 ans vendredi. J’ai donc décidé de participer au jeu. Au lieu de donner du vin, j’ai décidé d’encourager l'économie locale.»

Elle a acheté des chèques cadeaux, des fruits, des friandises glacées, des jouets et du pain, notamment, avant de partir faire sa tournée. «Nous sommes partis faire des heureux pendant deux soirs. Nous nous sommes fait prendre quelques fois. Nous nous sommes tellement amusés, à rire aux éclats et à rencontrer de nouvelles personnes. C’est une super façon de terminer mes 49 ans.»

Les gens qui ont reçu un cadeau d’un ninja sont invités à donner au suivant et à poursuivre le mouvement.

Amener de la légèreté

À lire tous les commentaires publiés sur le groupe des Eastern Townships Wine Ninjas, il est indéniable que ce mouvement vient avec un vent de légèreté qui fait du bien. Les femmes — et leur partenaire de vie et/ou leurs enfants — qui y participent y prennent plaisir.

«Je pense qu’avec tout ce qui se passe, c’est évident que ça a fait du bien de faire quelque chose pour quelqu’un d’autre ou de recevoir un cadeau, croit Mme Ruggins Muir. Ça nous fait sourire quand on voit quelque chose dans les marches et de penser que quelqu’un a pris le temps de penser à nous. Il n’y a personne qui n’est pas touché d’une façon ou d’un autre par la pandémie. Je suis vraiment contente de voir à combien de personnes ça a donné un peu de joie.»

Le groupe privé a été créé pour femmes seulement afin qu’elles partagent leur adresse tout en se sentant en sécurité.