La Ville de Québec sera l’hôte de la présentation de la finale des Jeux du Québec d’hiver en 2019.

Les Jeux du Québec d’hiver dans la capitale en 2019

La Ville de Québec sera l’hôte de la présentation de la finale des Jeux du Québec d’hiver en 2019.

C’est quasiment une première pour la Ville de Québec en 47 ans d’existence des jeux, si on exclut le fait que Charlesbourg avait reçu la finale des jeux d’été en 1985.

Quelque 3200 athlètes de 12 à 17 ans provenant de 19 régions du Québec convergeront vers la capitale pour ce grand rendez-vous sportif. À eux, s’ajoutent 1000 entraîneurs et accompagnateurs, 400 officiels et 3000 bénévoles. L’événement pourrait créer des retombées économiques de 12 millions $. 

Les jeunes compétiteurs s’affronteront dans plus d’une vingtaine de disciplines. Lors de la plus récente présentation à Alma en 2017, le programme comprenait des sports associés à la température froide comme le ski fond, le ski alpin et le hockey sur glace, mais aussi des sports intérieurs quatre saisons comme le plongeon, l’escrime et le badminton.

Le président de Sports Québec, qui promeut l’événement, rappelle la longue tradition associée aux Jeux du Québec. «Depuis 1970, ça a touché quatre millions de jeunes sportifs et un million de bénévoles. Pour eux, ces dix jours d’activités c’est comme les Jeux olympiques d’hiver», se plaît à dire Michel Allen.

Le ministre Sébastien Proulx et le président de Sports Québec, Michel Allen, se réjouissent que la ville de Québec accueille la finale des Jeux du Québec d’hiver en 2019.

Expertise déjà là

Il a remercié Québec d’avoir levé la main en juin dernier pour accueillir cette 54e finale, jeux d’hiver et d’été confondus. Même si le délai de préparation est court, il croit que la ville dispose de tous les atouts pour les présenter. «Il y a une expertise à Québec dans l’organisation d’événements sportifs.»

Le maire de Québec, Régis Labeaume, et le conseiller responsable des loisirs, Steeve Verret, se disent fébriles à l’idée de se mettre au travail, d’autant plus que Québec possède tous les équipements sportifs et d’hébergement pour faire de l’événement un succès.

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, était aussi présent lors de l’annonce faite, mercredi, à l’hôtel de ville. Il reconnaît que la candidature de Québec arrive à point.

«C’est devenu un peu plus difficile de trouver des municipalités parce que ce n’est pas simple d’organiser les jeux. On a un certain défi, nous, au gouvernement d’actualiser, soit les montants ou la collaboration qu’on peut faire. Ce ne sont pas toutes les municipalités non plus qui ont toutes les infrastructures adéquates. Je suis en réflexion avec un de mes collègues pour rendre ça plus attrayant», a confirmé le ministre.

Le montage financier entre la Ville et le gouvernement du Québec restent à déterminer tout comme les dates de présentation.