L’endettement en hausse de 2,7% en un an au Canada, rapporte Equifax

TORONTO - Le plus récent rapport d’Equifax Canada sur le secteur canadien du crédit révèle que l’endettement moyen des consommateurs a atteint 72 950 $ à la fin de 2019, soit une hausse de 2,7 % par rapport à 2018.

L’endettement non hypothécaire, qui comprend les cartes de crédit, les prêts et les marges de crédit, a connu une très modeste hausse de 1 %, à 23 800 $, grâce surtout à la diminution du recours aux marges de crédit. Cet endettement non hypothécaire a toutefois progressé davantage au Québec, de 2,03 %; au Nouveau-Brunswick, il a augmenté de 0,82 % et de 0,98 % à l’Île-du-Prince-Édouard, mais il a diminué de 0,13 % en Nouvelle-Écosse.

Dans le marché hypothécaire, Equifax Canada a constaté que le montant moyen des nouveaux prêts a atteint 289 000 $ à l’échelle nationale au quatrième trimestre de 2019, une progression de 7,2 % sur 12 mois.

Le ralentissement de la croissance de l’endettement et la stagnation de l’économie ont entraîné une augmentation du taux de défaillance de plus de 90 jours. Ce taux sur les dettes non hypothécaires est passé à 1,19 %, un sommet depuis 2012. Il a été de 1,06 % au Québec, de 1,85 % au Nouveau-Brunswick, de 1,8 % en Nouvelle-Écosse et de 1,23 % à l’Île-du-Prince-Édouard.

Bill Johnston, vice-président chez Equifax Canada, a observé que les consommateurs ont fait leur retour sur le marché immobilier. Les prêts automobiles et les marges de crédit ont ralenti, alors que les taux de défaillance ont augmenté pendant une bonne partie de l’année. Il est probable, à son avis, que ces tendances se maintiendront pendant une bonne partie de 2020 s’il n’y a pas de changement majeur des conditions économiques ou des taux d’intérêt.

Mercredi, la Banque du Canada a annoncé une baisse de son taux directeur d’un demi-point de pourcentage, à 1,25 %, à cause du choc négatif substantiel de l’épidémie de virus COVID-19 sur les économies canadienne et mondiale.