Le Typhon est un véhicule amphibie développé à Cookshire-Eaton par Claude Beaudoin.

Le véhicule amphibie du futur?

L’entrepreneur de Cookshire-Eaton Claude Beaudoin dévoilera au grand public son prototype de véhicule amphibie à tout faire lors du Grand Salon de la motoneige et du quad qui se déroule du 2 au 4 novembre à Québec.

Développé et assemblé depuis le mois d’avril par l’entreprise B-Pwr de M. Beaudoin, le Typhon est un véhicule tout terrain très polyvalent qui peut s’aventurer sur tous les types de sols et les plans d’eau. C’est le plus récent fruit du travail de l’homme qui a passé 17 ans chez BRP avant de travailler pour une compagnie de véhicule tout terrain russe et d’obtenir cinq brevets pour ses inventions.

« Le Typhon est un véhicule tout terrain, tout climat. Il peut se déplacer aisément dans la forêt avec ses pneumatiques hauts de six pieds à pression variable, dans les champs sans briser les sols en raison de sa répartition efficace du poids et même dans l’eau grâce à son moteur in-bord, dans des températures allant de 40 à -40 degrés Celsius. Il s’adapte aux conditions climatiques et peut aller partout, ce qui en fait le véhicule ultime qui peut remplacer le quad, la motoneige et les autres véhicules récréatifs ayant leurs limitations », explique M. Beaudoin quant aux capacités du Typhon, qui peut aller jusqu’à 70 km/h. 

Sa plateforme de huit pieds de longueur à l’arrière de l’habitacle multiplie les possibilités récréatives et commerciales. 

« À l’arrière, on peut mettre un deuxième habitacle qui abrite six autres passagers ou diverses machines pour accomplir des tâches variées. Des gens peuvent vouloir s’en procurer pour leur pourvoirie, mais des clients commerciaux tels Hydro-Québec et les Forces armées canadiennes pourraient désirer se procurer de ces véhicules pour remplacer les motoneiges, les côtes à côtes, les quads et les autres véhicules saisonniers limités par leur design qu’ils utilisent en ce moment », poursuit l’inventeur, qui produit et distribue des pièces de motoneige pour financer son projet. 

À la recherche d’investisseurs

Claude Beaudoin espère que le dévoilement de son prototype attirera l’attention d’investisseurs locaux et génèrera un engouement dans le milieu des affaires semblable à celui de Tesla, la compagnie de voitures électriques de l’Américain Elon Musk. 

« J’espère que le dévoilement du Typhon créera un engouement chez les investisseurs, particulièrement ceux d’ici », confie-t-il. « J’aimerais garder la technologie et l’expertise au Québec, au Canada ou en Amérique du Nord pour que ça profite aux gens d’ici. En plus de créer des emplois pour l’assemblage des véhicules, les matériaux proviennent presque tous de fournisseurs locaux, ce qui profite à la communauté en contribuant à l’économie locale. »

« On veut pousser le savoir-faire québécois. Nous sommes fiers de collaborer avec des étudiants en techniques de génie mécanique du Cégep de Sherbrooke pour développer les essieux du Typhon », ajoute-t-il. 

« Je crois que ce véhicule peut avoir l’effet d’une bombe atomique dans le domaine des véhicules de travail tout terrain. Un seul Typhon peut faire le travail de trois ou quatre véhicules qui doivent être remisés périodiquement. En plus d’avoir un excellent prototype, le moteur V8 pourrait être remplacé par un engin électrique ou hybride. Le concept est vraiment bien conçu », estime-t-il, heureux de pouvoir enfin dévoiler le produit de son labeur des deux dernières années.

M. Beaudoin a pu compter sur plusieurs partenaires, soient Vitrerie Yvon Blais et fils, Acier Simmonds, SPP Peinture Industrielle, LCP lettrage et conceptions publicitaires, Sherlenn Hydraulique Inc, Ferrotech Menard et le département de génie mécanique du Cégep de Sherbrooke.