À sa dernière participation au Challenger, en 2012, Vasek Pospisil avait remporté les honneurs du tournoi.

Le retour de Vasek Pospisil

Une carrière au tennis est faite de hauts et de bas. Et même les meilleurs n’y échappent pas. Ancien 25e joueur mondial, le Canadien Vasek Pospisil renouera avec le Challenger Banque Nationale après une absence de plusieurs années à compter du 22 juillet.

En 2012, l’athlète de Colombie-Britannique avait remporté les grands honneurs du tournoi de Granby, en simple comme en double. Puis, il a accumulé les bonnes performances et, en janvier 2014, il s’est hissé jusqu’au top 25.

Pospisil, qui a toujours été très populaire chez nous, a toutefois eu la vie plus difficile au cours des dernières années. Opéré au dos en janvier, il a fait impasse sur les derniers Internationaux d’Australie et ceux de France. À 29 ans, il est classé 187e au monde.

Autrement dit, il doit refaire son classement. Et il n’est pas le premier à reprendre la route des tournois de type Challenger dans cet objectif. Il aura un laissez-passer à Granby.

La semaine dernière, alors qu’il effectuait un retour au jeu, il s’est incliné au premier tour du tournoi de Wimbledon devant Félix Auger-Aliassime. La semaine prochaine, il participera au Challenger de Gatineau.

Champion à Granby il y a un an, l’Ontarien Peter Polansky viendra défendre son titre. Chez les dames, l’Israélienne Julia Glushko viendra aussi défendre sa couronne. De mémoire, c’est la première fois que champion et championne sont tous les deux de retour l’année d’après à Granby.

Installé au 103e rang mondial, le Français Antoine Hoang est le joueur le mieux classé à se préparer pour Granby. Chez les dames, il s’agit de la Japonaise Nao Hibino, 116e.

Deuxième joueur le mieux classé chez les hommes, le Russe Evgeny Donsky (128e) a vaincu Roger Federer à Dubaï il y a deux ans.

Fernandez y sera

Récente championne du volet junior des Internationaux de France, Leylah Annie Fernandez sera au Challenger, elle qui a obtenu un laissez-passer. À 16 ans, elle marche sur les pas de Bianca Andreescu, face à laquelle elle s’était inclinée au deuxième tour l’an dernier.

«Je suis contente de revenir à Granby pour la troisième fois, a dit la Lavalloise depuis Saskatoon, où elle a perdu en première ronde du Challenger de l’endroit. Je suis contente parce que les gens chez vous adorent le tennis et ça, ça se voit tout de suite.»

Les Canadiens Steven Diez, Filip Peliwo, Alexis Galarneau, Rebecca Marino et Katherine Sebov sont déjà assurés d’une place dans le tableau principal en vertu de leur classement. François Abanda, qui a très peu joué cette année et qui avait préféré le Kentucky à Granby l’an dernier, obtiendra un laissez-passer.

Nouvelle formule

Rappelons que le 24e Challenger ne sera pas précédé des traditionnelles qualifications toujours tenues lors du premier week-end de l’événement en raison des changements importants apportés par l’ATP et l’ITF. C’est ainsi que le tableau masculin comptera 48 joueurs, dont seulement deux issus des qualifications. Le tableau féminin comptera pour sa part encore 32 joueuses, mais le nombre de joueuses pouvant participer aux qualifications a été réduit à 24. Tant chez les hommes que les femmes, les qualifs auront lieu en début de semaine.

Mais le dimanche, les amateurs auront quand même du tennis à se mettre sous la dent avec un match opposant… Eugène Lapierre au maire Pascal Bonin! La veille, les gens auront eu droit à une visite guidée du site du tournoi.