Le prétendu guérisseur Renaud Gallant condamné à payer une amende de 70 000$

Le Lévisien Renaud Gallant, qui se prétend guérisseur, devra payer une amende de 70 000 $ pour avoir exercé illégalement la médecine.

Gallant a été reconnu coupable le 22 février dernier de quatre des cinq chefs déposés contre lui, soit d’avoir agi de manière à laisser croire qu’il était autorisé à exercer la médecine (un chef) et d’avoir effectué des actes réservés aux membres du Collège des médecins (trois chefs). 

Les faits reprochés remontent au mois de mars 2018, lorsqu’une agente double du Collège l’avait piégé pendant une consultation. Le septuagénaire avait rendu un diagnostic et prescrit un traitement comprenant «des médicaments et d’autres substances». 

Renaud Gallant a été condamné à payer une amende de 70 000$ pour les gestes commis. «La juge Sylvie Marcotte souligne le caractère extrêmement vulnérable de la clientèle visée par M. Gallant et l’importance de la mission de protection du public du Collège des médecins à cet égard. Le Tribunal souligne également l’importance d’imposer une sanction qui sera dissuasive puisque M. Gallant ne semble pas comprendre la dangerosité et l’illégalité de ses agissements», rapporte le Collège des médecins dans un communiqué diffusé mercredi.

Renaud Gallant avait déjà été reconnu coupable d’exercice illégal de la médecine en 2011 et en 2016. Des amendes de 4 500 $ et de 14 000 $ lui avaient alors été imposées.

En entrevue à Radio-Canada en 2015, le Lévisien disait être doté d’un don et avoir traité des centaines de personnes au Canada et aux États-Unis pour des problèmes de santé divers, des cas de cancer ou des dépendances à la cigarette, par exemple. Il soutenait aussi pouvoir ressouder des os fracturés, sans même toucher le patient.

Le Collège des médecins rappelle qu’il tient une liste des «charlatans» et que celle-ci est régulièrement mise à jour sur son site internet.