De nombreux enfants ont profité jeudi de la réouverture du Méga Parc.

Le nouveau Méga Parc ouvre ses portes [VIDÉO+GALERIE]

Après 16 mois de fermeture pour des rénovations qui ont coûté 52 millions $, le Méga Parc des Galeries de la Capitale a ouvert de nouveau ses portes jeudi. La direction du centre commercial espère maintenant voir l’achalandage annuel de son parc d’amusement frôler le million grâce à cette remise à neuf.

«On vise une augmentation de l’achalandage de 50% sur un an. On recevait un peu moins de 500 000 visiteurs par année et maintenant, on s’attend à un achalandage entre 700 000 et un million», a déclaré jeudi le directeur général des Galeries, Stéphan Landry, lors de la conférence de presse d’inauguration du «nouveau» Méga Parc. 

Les visiteurs ont pu constater quelques disparitions, mais aussi plusieurs nouveautés dans le parc d’amusement intérieur qui se targue d’être le deuxième plus grand au Canada après celui du West Edmonton Mall. Exit la patinoire où, jadis, les Nordiques de Québec tenaient des entraînements publics de même que la présentation des joueurs au début de chaque saison. Histoire de gagner de l’espace, celle-ci a été remplacée par un anneau de glace, un circuit de 750 pieds qui se targue d’être le plus long sentier de patinage intérieur au Canada. La thématique du parc emprunte dorénavant beaucoup à l’esthétique «steampunk», qui glorifie la société industrielle du XIXe Siècle. 

Manèges

Parmi les 18 manèges, 14 sont des nouveautés, mais la direction a aussi pris soin de conserver quatre chouchoux du public: le caroussel, qui a dû être démonté en 1 500 pièces avant d’être remonté, la Force G, le Condor et le fameux «petit train vert», devenu la montagne russe Électro.

La grande vedette du Méga Parc est cependant la nouvelle grande roue sans rayon, une première en Amérique selon Jean Pelletier, directeur du Méga Parc, construite sur mesure pour les Galeries de la Capitale. Aux dires de MM Landry et Pelletier, c’est le manège qui a coûté le plus cher. Trois établissements de restauration sont aussi installés dans le Méga Parc: la chaîne victoriavilloise Fromagerie Victoria, dont c’est la dixième succursale, la chaîne Queues de Castor, qui possède 140 établissements dans cinq pays, et Jules crêpes et gaufres, qui appartient à la famille Couillard-Doré, qui gère également la Brasserie Chez Jules, la Crèmerie Saint-Crème, la Crêperie du Pain Béni, l’Auberge Place d’Armes, l’Hôtel Champlain, l’Hôtel C3 Art de vivre, l’Hôtel Jardin Sainte-Anne et l’épicerie fine Couillard fils dans le Vieux-Québec.

Ce nouveau visage du Méga Parc a cependant un prix: la tarification des manèges a également été augmentée de 20%. Le Méga Parc peut également toujours être loué pour des événements corporatifs en dehors des heures normales d’ouverture du centre commercial pour environ 10 000 $.

Prendre le temps

D’autre part, M. Landry a indiqué qu’il avait fallu quatre ans à son organisation avant de concrétiser le nouveau Méga Parc et que la direction prendrait également son temps pour déterminer l’avenir de l’espace autrefois occupé par le magasin Sears, désert depuis la faillite de la chaîne. «D’ici-là, les anciens locaux de Déco Découvertes et Pier1 Imports auront de nouveaux locataires cette année, toujours dans la catégorie maison. Les contrats sont signés. Ecko Shoes ouvrira aussi bientôt une boutique chez nous, sans oublier le fameux projet des Galeries gourmandes autour des futures boutique et café du chef Ricardo Larrivée», conclut le directeur général des Galeries de la Capitale.