Mélissa Lambert

Le frère de Mélissa Lambert commente les nouveaux développements de l’enquête

Trois-Rivières — La famille de Mélissa Lambert se réjouit que la Sûreté du Québec ne baisse pas les bras pour résoudre le mystère qui entoure son assassinat survenu il y a dix ans. Mais en même temps, ce triste anniversaire et les derniers développements concernant l’enquête leur rappellent cette douloureuse absence avec laquelle ils doivent vivre au quotidien.

«Ma mère, moi et les autres membres de la famille recherchons une espèce de paix intérieure pour passer à travers cette épreuve qui fait revivre tous ces souvenirs de ce tragique événement. Nous allons tenter de mettre l’accent sur les beaux souvenirs qu’on a vécus avec Mélissa au lieu de se replonger dans la tragédie dont elle a été victime. Nous laissons cet aspect aux enquêteurs, en qui on a une entière confiance», a déclaré Dave Lambert, frère de Mélissa, par voie de communiqué.

À lire aussi: Guy Dupont a connu le même destin funeste que Mélissa Lambert

Rappelons que le dossier a été transféré à l’unité des crimes non résolus de la Sûreté du Québec. De plus, les policiers ont révélé que les ossements du conjoint de Mélissa Lambert, Guy Dupont, ont été trouvés en 2015 dans un endroit isolé, à Saint-Cuthbert. Guy Dupont était considéré comme un témoin important du meurtre de la femme de 31 ans, survenu le 6 janvier 2009, dans un condo de la rue Perreault, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

M. Lambert explique dans le communiqué que de voir un récapitulatif de l’enquête dans les médias sociaux et d’avoir reçu un appel des enquêteurs de la Sûreté du Québec concernant le transfert du dossier et les informations sur la mort de Guy Dupont ont replongé les proches de Mélissa dans tout ce qu’ils ont vécu il y a 10 ans.

«Oui, nous sommes contents que l’enquête soit réactivée et qu’elle ne soit pas tombée dans l’oubli. Nous allons collaborer avec les autorités policières comme nous l’avons fait depuis le début et espérons que la science et les nouvelles technologies permettront de faire évoluer l’enquête pour enfin trouver des réponses à nos questions. Par contre, malgré tout, cela ne ramènera pas ma sœur. Elle nous a été enlevée avant que j’aie la chance de lui faire connaître mes enfants, entre autres. Elle nous manque terriblement et cette attention médiatique nous bouleverse présentement en cette période difficile», peut-on lire dans le communiqué.

La famille n'a pas l'intention de faire d'autres déclarations aux médias.