Le pdg d’Hydro-Québec, Éric Martel, a reçu un salaire de base de 559 866 $ l’an dernier.

Le club des 400 000 $ et plus de l'État québécois

Pour l’année financière 2017-2018, au sein de la machine gouvernementale, 11 hauts dirigeants ont touché un salaire de plus de 300 000 $, dont cinq ont franchi le cap des 400 000 $, a constaté Le Soleil.

Mardi, comme c’est le cas depuis quatre ans, le gouvernement a dévoilé la rémunération de ses hauts dirigeants. Le salaire de base des ministres, des sous-ministres, des directeurs de cabinet, des membres de conseils d’administration et des cadres des sociétés d’État figurent, entre autres, dans les documents disponibles sur le site du ministère du Conseil exécutif.  

Sans surprise, c’est le grand patron d’Hydro-Québec, Éric Martel, qui trône de nouveau au sommet.

Le président-directeur général a reçu un salaire de base de 559 866 $. Il est l’un des deux cadres à dépasser le demi-million de dollars de revenu de base. Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia, occupe le deuxième échelon avec une récolte de 500 000 $.

Avec ses bonis de performance et ses avantages, M. Martel a vu son salaire grimper à plus de 800 000 $.

À titre de comparaison, pour les amateurs de chiffres, ses homologues chez Loto-Québec, Lynne Roiter, et à la Société des alcools du Québec, Alain Brunet, ont gagné respectivement 376 930 $ et 419 704 $. Précisons que ces données ne tiennent pas compte des rémunérations incitatives. Ces montants seront dévoilés au cours des prochaines semaines.

Il s’agit d’une première apparition dans cette liste pour Mme Roiter. Quant à M. Brunet, l’augmentation de son salaire de base est de 2,3 % par rapport à l’an dernier. Depuis 2015, son gagne-pain a grimpé de 11,8 %.

Les deux autres cadres ayant atteint le cap des 400 000 $ sont le pdg de l’Autorité des marchés financiers, Louis Morisset (428 346 $), et le pdg d’Investissement Québec, Pierre Gabriel Côté (445 236 $, avec l’indemnité pour son véhicule). Pour ce dernier, cela représente une augmentation salariale de 23 094 $.

Près d’une centaine de titulaires d’un emploi supérieur ont enregistré un salaire (avec allocations) de plus de 200 000 $ au cours des derniers mois.

Politique

Lorsqu’on regarde du côté du politique, le premier ministre Philippe Couillard a récolté 201 945 $ (+ 2,4 %) dans le cadre de ses fonctions, soit 93 827 $ comme député, 98 518 $ pour occuper la chaise de premier ministre et 9600 $ en «frais de fonction».

À ces montants, il faut ajouter une allocation de dépenses non imposable de 17 304 $.

Les autres ministres ont déclaré au fisc un salaire de 173 797 $, une augmentation de 2,26 %.

Du côté des directeurs de cabinet les mieux rémunérés, la première position revient au responsable du premier ministre, responsable des dossiers jeunesse et responsable de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, Jean-Pascal Bernier. Ce dernier a empoché 222 718 $.

Faits marquants

Parmi les faits marquants qu’on retrouve dans les trois documents du gouvernement, on peut lire que la chef de poste du Bureau du Québec à Toronto, Nicole Lemieux, a reçu 186 838 $ comme salaire de base et 56 876 $ pour son logement. Elle a aussi obtenu 35 328 $ comme allocations «fonction» et «vie chère» — une prime en fonction du coût de la vie —, et 7000 $ comme «frais de fonction».

Le chef de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, Francis Paradis, a quant à lui touché 4010 $ l’an dernier pour son logement. Avec ses allocations, son salaire a été de 167 738 $.

Pour la dernière année financière, 14 titulaires d’un emploi supérieur ont profité des deux primes «fonction» et «vie chère» et 32 d’une indemnité de séjour pouvant atteindre jusqu’à 14 700 $ annuellement. Pour l’obtenir, ils devaient travailler à plus de 100 kilomètres de leur demeure.

+

LISTE DES MIEUX PAYÉS

Titulaires d’un emploi supérieur

• Éric Martel, Président-directeur général d’Hydro-Québec  559 866 $

• Michael Sabia, Président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec  500 000 $

• Pierre Gabriel Côté, Membre du conseil d’administration et président-directeur général d’Investissement Québec  415 236 $ + 30 000 $ (automobile) = 445 236 $

• Louis Morisset, Président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers  428 346 $

• Alain Brunet, Pdg de la Société des alcools du Québec  419 704 $

• Lynne Roiter, Pdg de Loto-Québec  376 930 $

• Fabrice Brunet, Président-directeur général du Centre hospitalier de l’Université de Montréal  305 698 $

• Martin Beaumont, Président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec  305 698 $

• Patricia Gauthier, Présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie-Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke  305 698 $

• Michel Delamarre, Président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale  301 140 $

• Gertrude Bourdon, Présidente-directrice générale du CHU de Québec-Université Laval  305 698 $

Source: Ministère du Conseil exécutif