La direction du Boston Bar a annoncé la fermeture son établissement qui compte plus de 30 ans d’existence. La même direction pourrait ouvrir un autre bar dans les mêmes locaux d’ici quelques semaines.

Le Boston Bar ferme ses portes

Le Boston Bar ferme ses portes après plus de 30 ans d’existence. La direction en a fait l’annonce sur les réseaux sociaux mardi en soirée. La fermeture pourrait être temporaire puisque, selon des informations obtenues par La Tribune, le bar pourrait rouvrir sous un autre nom, avec un nouveau concept et une nouvelle image, au cours des prochaines semaines.

« C’est avec un immense regret que Le Boston Bar met fin à ses activités. Nous remercions notre fidèle clientèle pour toutes ces belles années de partys inoubliables », peut-on lire sur le site Facebook de l’établissement.

À lire aussi:

Le CALACS «déplore que le Boston Bar s’associe à l’industrie du sexe»

La fin du bar les Grands-Ducs de Wellington

Selon le registre des entreprises du Québec, le Boston Bar comptait entre 11 et 25 employés et le propriétaire actuel est Stéphane Goulet. Selon les informations obtenues par La Tribune, la dénomination du bar changerait, mais le propriétaire resterait le même et c’est la même compagnie à numéro qui serait derrière l’établissement. Le permis de bar est toujours actif, selon la Régie des alcools, des courses et des jeux.

Au moment d’écrire ces lignes, La Tribune avait été dans l’impossibilité de parler à ce dernier.

Le bar situé sur la rue King Ouest, près du boulevard Jacques-Cartier, a fait les manchettes au cours des dernières années à cause des soirées controversées organisées par l’établissement. Une soirée invitant les gens à des auditions pornographiques « ouvertes à tous » au Boston Bar avait notamment fait réagir en mai dernier. Des soirées sous des thèmes tels que « Dévisse ta tronche » ou « Fuck ton ex » avaient aussi fait jaser.

Au départ, le bar était situé juste de l’autre côté de la rue, dans les locaux actuels de la boutique Le Coureur. L’établissement, qui visait à l’origine une clientèle plus mature, a déménagé au 1665 rue King Ouest au milieu des années 2000.

Rappelons qu’au cours des dernières semaines, le bistro-cinéma La Capsule, le bar la Commission des Liqueurs, le bar Les Grands-Ducs de Wellington et le Rabbit Hole Bar Clandestin ont également fermé leurs portes.