La planchiste Laurie Blouin

Laurie Blouin fait sa place aux JO

C’est officiel! La planchiste Laurie Blouin participera aux Jeux olympiques de PyeongChang. Elle aurait une bonne raison de fêter, mais compte le faire seulement une fois revenue, idéalement avec une médaille au cou.

La nomination annoncée mardi par le Comité olympique canadien n’a rien d’une grande surprise. Après tout, l’athlète de Stoneham est championne du monde en titre en slopestyle, triomphe acquis en mars dernier à Sierra Nevada, en Espagne.

«Je ne le réalise pas encore complètement», a malgré tout réagi l’athlète de 21 ans, depuis Whistler, où elle s’entraîne présentement en vue de ses premiers Jeux. «Peut-être une fois que je vais être rendue dans l’avion vers la Corée...»

Blouin ne sera pas forcément parmi les plus grandes favorites, malgré son titre mondial, mais ça ne l’empêche pas d’espérer une médaille. «C’est sûr. Je vais là pour m’amuser. Mais mon premier but, c’est de me rendre en finale. Et si je fais la finale, je vais viser une médaille», a-t-elle expliqué.

Exigeante envers elle-même, Blouin connaît une saison «pas si pire», selon ses dires. Elle a décroché un huitième rang au Dew Tour en décembre, ainsi qu’une neuvième place en slopestyle et une cinquième en big air en Coupe du monde. 

Les deux disciplines sont au menu des JO cette année. Comme ses coéquipiers, Blouin participera aux deux compétitions. Elle hésite à dire dans laquelle elle détient de meilleures chances de succès.

Équipe tout étoile

Blouin fait partie d’une équipe canadienne tout étoile qui a de bonnes chances de ramener quelques médailles au pays. Mark McMorris et Maxence Parrot sont les piliers de ce groupe de sept, tous membres de l’élite mondiale. Le premier a remporté une médaille de bronze en slopestyle aux JO de Sotchi, en 2014, 14 médailles aux X-Games d’hiver depuis 2011 et le Jamboree de Québec en big air, en février dernier.

McMorris est revenu en force cette saison, remportant l’or dès sa première épreuve en Coupe du monde, malgré une multitude de blessures subies lors d’une chute, en mars. L’athlète de Regina a souffert d’un affaissement du poumon, d’une rupture de la rate, ainsi que de fractures à la mâchoire, au bras gauche, aux côtes et au bassin.

Quant à Parrot, il a remporté l’or des deux derniers X Games en big air et a terminé deuxième à Québec, derrière son pote et rival McMorris. Tout comme ce dernier, le Bromontois était déjà préqualifié. Et il avait déjà annoncé se rendre en Corée dans le but de décrocher deux médailles d’or, rien de moins.

Champion du slopestyle à Québec l’an dernier et gagnant de six médailles aux X-Games, le Montréalais Sébastien Toutant sera aussi du party sportif coréen, tout comme Tyler Nicholson, Spencer O’Brien et Brooke Voigt.

Tout ce beau monde gagne sa vie avec le surf des neiges. Les Jeux olympiques y sont peut-être un peu moins le centre de l’attention que dans certains autres sports. N’empêche, l’enjeu sera grand, reconnaît Blouin. «C’est sûr qu’il y a un peu plus de pression, en plus tu représentes le Canada. Mais normalement, j’ai toujours été bonne pour gérer la pression», souligne la planchiste, qui a choisi de faire une croix sur l’épreuve de Laax pour se consacrer à sa préparation.