La conseillère du district de Touraine, Nathalie Lemieux

La réputation de Gatineau éclipsée par la Terre plate

En nourrissant une théorie aussi farfelue que celle voulant que la Terre soit plate, Nathalie Lemieux «fait de l’ombrage» à Gatineau, estime le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

«Disons que ce n’était pas le moment le plus glorieux de Gatineau ce débat-là», a-t-il ajouté, mardi matin, en faisant référence à la première entrevue médiatique de la conseillère accordée en plus d’un an, la semaine dernière.

«En toute candeur, je ne suis pas sûr que ce soit nécessaire d’en rajouter sur ce dossier-là, sinon pour dire que je fais beaucoup de choses pour améliorer la crédibilité de la Ville de Gatineau et sa réputation, et je ne pense pas que ce genre de propos assez déconnectés de la réalité scientifique aide de quelque façon que ce soit, a ajouté le maire. Quand je regarde la revue de presse à la grandeur du Québec, je ne suis pas particulièrement fier de ce coup-là.»

À LIRE AUSSI: «Le cas Nathalie Lemieux», une analyse de Mathieu Bélanger

M. Pedneaud-Jobin ne croit cependant pas qu’il soit nécessaire de retirer Mme Lemieux du conseil d’administration de l’aéroport de Gatineau, le seul poste qui lui reste en dehors de la table du conseil. «Ce n’est pas parce qu’une partie de ce qu’elle croit et qu’elle se trompe profondément qu’elle n’a pas de contribution du tout à faire dans la vie municipale, a-t-il précisé. À mon avis, il n’est pas nécessaire de la retirer de là.»

Pour le reste, il reviendra aux citoyens de Touraine de juger du travail de Mme Lemieux aux prochaines élections. «Je pense que ce sont des déclarations malheureuses et j’incite Mme Lemieux à poursuivre sa réflexion et ses lectures sur ces réalités-là», a-t-il ajouté.

La conseillère Nathalie Lemieux était absente de son siège de conseillère mardi. Selon nos informations, elle serait en vacances jusqu’à la fin du mois de mars.