Le traditionnel bingo du mardi a nécessité l'intervention des policiers, dans une résidences pour aînés.

La rage du bingo frappe une résidence pour aînés

Deux femmes de 79 et de 86 ans qui se chicanaient pour une chaise, lors du traditionnel bingo du mardi, ont presque provoqué une bagarre générale dans un centre pour aînés de la région de Rideau Lake, à environ une heure et demie d’Ottawa.

Les belligérantes seniors en sont même venues aux coups de gueule, puis aux coups physiques, nécessitant enfin l’intervention des policiers de l’endroit.

Dans un communiqué, mercredi, la Police provinciale de l’Ontario (PPO) a confirmé avoir été appelée à calmer le jeu, la veille.

«Les agents du détachement de Rideau Lake de la PPO ont été appelés à enquêter sur une affaire de voie de fait», a déclaré la constable Sandra Barr, porte-parole de la PPO,

L’affaire est survenue dans une résidence de soins de longue durée pour personnes âgées, vers 13h15. Des agents de la PPO sont arrivés dans l’établissement à la demande du personnel, visiblement débordé par tant d’intensité en cet après-midi qui se voulait pourtant ludique et amical.

«Une altercation physique entre deux femmes de 79 et 86 ans a éclaté à cause d’un siège disponible, que les deux belligérantes convoitaient, poursuit la constable Barr. Tout a commencé par une dispute verbale, puis une empoigne. Cette dispute a ensuite encouragé certaines autres résident(e)s, qui participaient au bingo, à se rejoindre à la bagarre.»

Aucune accusation n’a été déposée, au terme de la courte enquête.

On ignore qui a remporté le combat, ni même le gros lot de la carte pleine.

La seule petite victoire dans cette affaire, selon la police, est que personne n’ait été blessé.