L'auteure Louise Penny a discuté pendant plus d'une heure avec le propriétaire de la librairie de Lac-Brome, Danny McAuley.

La «Pennymania» s'empare de Knowlton

Des centaines d’amateurs de littérature se sont déplacés au village de Knowlton, samedi matin, pour rencontrer l’auteure Louise Penny et se procurer son dernier livre, A Better Man, qui sortira en librairie mardi.

Ceux qui sont passés samedi par le village de Knowlton se demandaient assurément quelle rock star était de passage à Lac-Brome.

Sous la bruine matinale, des centaines de personnes attendaient en file devant le parc Coldbrook où un imposant chapiteau avait été dressé pour l’occasion.

« C’est la première fois que je viens pour une séance de signature. C’était l’occasion de venir à Knowlton, mais surtout d’avoir le livre! », a confié Lisa Phillips, amatrice de l’œuvre de Louise Penny, venue à Lac-Brome spécifiquement pour l’occasion.

En plus de courir la chance de repartir avec un livre autographié de l’auteure, les participants ont pu assister à une discussion avec Louise Penny.

Événement très couru

Nouvelle-Écosse, Alberta, Wisconsin, Hawaï, Italie... Le « pré-lancement » du livre A Better Man a attiré près de 400 personnes au parc Coldbrook, venues des quatre coins du monde, estime Danny McAuley, organisateur de l’événement et copropriétaire de la librairie Brome Lake Books.

Une bonne partie des participants étaient familiers avec Lac-Brome et ses environs. D’une part parce que les histoires de Louise Penny se déroulent en grande partie à Three Pines, un hameau campé sur le village de Knowlton, mais aussi parce que la passion pour l’œuvre de l’auteure a poussé plusieurs lecteurs à visiter la région.

« Nous sommes venus de Boston expressément », ont avoué Mareen et Stefania qui œuvrent dans une librairie dans leur région. Après la conférence, les deux amies planifiaient d’ailleurs de visiter l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, un autre lieu phare de l’œuvre de Louise Penny.

Stefania, à qui La Voix de l’Est a demandé des explications sur la « Pennymania », a expliqué sentir une proximité avec l’auteure et ses personnages à travers ses livres.

« Louise Penny écrit d’une façon qui donne le goût d’être amie avec ses personnages. De fréquenter les mêmes cafés, de les côtoyer. On sent aussi que c’est une personne chaleureuse et simple », dit-elle.

Au-delà de la fiction, le passage de Louise Penny a eu un impact véritable sur l’achalandage au village de Knowlton, samedi matin.

Le copropriétaire de la librairie Brome Lake Books reconnaissait que les affaires avaient été particulièrement bonnes. La Voix de l’Est a également pu constater que les cafés du village semblaient plus achalandés qu’à l’habitude.

Reconnaissance

A Better Man, qui se trouvera sur les étagères des libraires dès mardi, est le seizième livre signé par l’auteure basée dans les Cantons-de-l’Est. Après avoir connu un fulgurant succès dans le monde anglo-saxon, le nom de Louise Penny commence à résonner un peu partout au Québec.

La députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, lui a d’ailleurs remis la médaille de l’Assemblée nationale la semaine dernière.

Même le premier ministre François Legault a fait la promotion de son œuvre sur sa page Facebook samedi, en insistant sur le « bonheur de lire Défense de tuer », version française de The Murder Stone, sorti en 2012.