La cantine Chez Ben la bedaine a remporté la Fourchette d’or, au Festival de la poutine de Drummondville, samedi soir. Sur la photo, Ben et François Dubé.

La meilleure poutine se trouve à Granby

La cantine Chez Ben la bedaine a remporté la Fourchette d’or, au Festival de la poutine de Drummondville, samedi soir. La poutine granbyenne est ainsi récompensée pour une troisième fois depuis 2012 dans le cadre de ce festival honorant ce mets on ne peut plus québécois.

La cantine dirigée par les descendants de Bernard « Ben » Dubé est une figure incontournable du Festival de la poutine de Drummondville. Ben la bedaine avait remporté la Fourchette d’or remise pour la meilleure poutine du festival en 2012 et en 2013.

En 2014, le restaurateur granbyen avait cessé d’y participer puisque l’organisation du festival demandait aux exposants d’être installés à bord d’un camion-restaurant (food truck) et que l’entreprise n’en possédait pas.

Cette année, la fratrie Dubé, propriétaire de la cantine, opérait un grand retour à Drummondville avec la Ben mobile. Une cantine portable — mais non motorisée — qui était testée pour une première fois dans le feu de l’action avec les festivaliers.

« Ça s’est très bien passé. On l’avait déjà testé il y a deux semaines, mais dans un festival comme cela, c’est là qu’on sait vraiment si tout est parfait. Heureusement, la cantine a été très bien conçue! » lance Bernard Junior Dubé qui se trouvait toujours à Drummondville lorsque La Voix de l’Est l’a rejoint.

Meilleure poutine

Pour une institution bien établie comme Chez Ben, une récompense comme la Fourchette d’or ne fait pas une grande différence sur les affaires de l’entreprise. Le prix apporte toutefois un sentiment de fierté aux propriétaires et aux employés et leur permet d’affirmer être les artisans de la meilleure poutine au Québec, preuve à l’appui.

« Nous participions au festival vraiment pour le plaisir. On venait avec les employés et la famille et tout le monde a apprécié. C’est sûr que de repartir avec la Fourchette d’or c’est la cerise sur le gâteau, mais même sans le prix, nous avons tripé quand même », assure Bernard Junior Dubé.

La Ben mobile devrait se retrouver au cœur d’autres événements extérieurs. Les propriétaires jonglent notamment avec l’idée de s’installer l’année prochaine à l’International des montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.