La compagnie Sher-Wood est établie à Sherbrooke depuis 1949, année de sa création par Léopold Drolet, sous le nom de Sherbrooke Woodcraft. En juin 2008, son fils Denis Drolet a vendu l’entreprise Sherwood-Drolet à la société de placements ontarienne Carpe Diem Growth Capital, qui la renomme Sher-Wood Hockey, mais conserve ses installations dans l’ouest de la ville.

La marque Sher-Wood vendue à Canadian Tire

Le fabricant sherbrookois d’équipement de hockey Sher-Wood a vendu sa marque de commerce à INA International, une division de Canadian Tire. La transaction a engendré une restructuration qui implique la mise à pied de huit employés à l’usine de Sherbrooke.

« C’est important de dire que l’entreprise Sher-Wood n’a pas été vendue. C’est le branding qui a été vendu. Malheureusement, on a dû faire huit mises à pied. Mais pour le reste, c’est business as usual », explique le vice-président aux ventes Sean McKenna, précisant que l’entente a été signée vendredi.

Le prix de vente de la marque de commerce mondiale demeure confidentiel.

L’équipe de Sher-Wood compte actuellement entre 50 et 60 employés.

La compagnie Sher-Wood est établie à Sherbrooke depuis 1949, année de sa création par Léopold Drolet, sous le nom de Sherbrooke Woodcraft. En juin 2008, son fils Denis Drolet a vendu l’entreprise Sherwood-Drolet à la société de placements ontarienne Carpe Diem Growth Capital, qui la renomme Sher-Wood Hockey, mais conserve ses installations dans l’ouest de la ville.

Par la suite, le fabricant de rondelles InGlasCo est aussi passé aux mains de Carpe Diem Growth Capital.

En avril 2011, l’entreprise sherbrookoise Sher-Wood Hockey a transféré l’ensemble de sa production de bâtons de hockey en composite et de gardien de but vers ses installations en Asie. Cette décision avait entraîné la suppression définitive de 40 emplois dans l’usine sherbrookoise.

En 2014, Sher-Wood avait été revendu à des hommes d’affaires ontariens d’origine italienne, Enzo Macri et Vito Galloro, qui demeurent aujourd’hui propriétaires de l’entreprise située sur la rue SherWood.

La division de l’entreprise de Sherbrooke liée aux rondelles et articles promotionnels (bouteilles, bâtons de hockey miniatures, souvenirs, jouets, etc.) a effectivement été exclue de la transaction et demeurera la propriété de Enzo Macri et Vito Galloro.

« Ç’a du sens pour nous de vendre la marque à ce stade-ci, commente Enzo Macri. Les bâtons de hockey [et l’équipement] ne faisaient pas partie de nos activités principales. »

Il soutient que son entreprise est le plus gros producteur de rondelles au monde. « On vend des millions de rondelles par année. Nous sommes notamment le fournisseur officiel de la LNH. »



« C’est une marque d’articles de hockey bien connue depuis plus de 60 ans. »
Enzo Macri

L’entreprise dont le siège social demeure à Sherbrooke a l’intention de retourner au nom original de ces accessoires, soit InGlasCo. En plus des rondelles officielles de la Ligue nationale de hockey, InGlasCo fabriquera et distribuera certains articles promotionnels pour la LNH.

Une marque qui a fait ses preuves

« Sher-Wood est une entreprise nord-américaine et internationale bien établie qui possède un réseau mondial de partenaires. C’est une marque d’articles de hockey bien connue depuis plus de 60 ans », a simplement indiqué un porte-parole de Canadien Tire en confirmant la transaction.

Canadian Tire est le plus important détaillant d’articles de sport au Canada, mais aussi le plus gros client de CCM et Bauer, dont les produits entrent en concurrence directe avec ceux de Sher-Wood.

En plus de ses quelque 500 établissements Canadian Tire, l’entreprise compte 433 magasins de sport au pays. Ses enseignes les plus connues sont Sports Experts, Intersport, Atmosphere, Hockey Experts et Sports Rousseau/L’Entrepôt du Hockey.

La stratégie de Canadian Tire s’appuie sur le développement et l’acquisition de marques maison exclusives (Woods pour le camping, Frank pour la nourriture et l’entretien ménager, Motomaster et Mastercraft pour l’automobile, etc.).

Les marques privées permettent à Canadian Tire de différencier son offre de produits et de se donner une certaine protection contre la concurrence.

Le marché du bâton de hockey est dominé par CCM et Bauer, mais Sher-Wood, Warrior, STX et True forment la principale concurrence des deux géants de l’industrie. Selon La Presse, Sher-Wood détiendrait près de 10 % du marché, ce qui voudrait dire qu’environ 100 000 bâtons de marque Sher-Wood sont vendus par année.

Le magazine The Hockey News classait l’an dernier le bâton Sher-Wood Rekker EK60 comme étant numéro un de sa catégorie dans la fourchette de prix allant de 150 $ à 250 $.

Plusieurs joueurs de la LNH ont joué avec des bâtons de marque Sher-Wood, notamment Guy Lafleur, Raymond Bourque, Martin Brodeur, et, encore aujourd’hui, Tomas Plekanec, Bobby Ryan et Paul Stastny. 

Avec La Presse