La liste: KISS en cinq temps

Premier show, 30 janvier 1973

Premier spectacle du groupe formé de Paul Stanley (guitare), Gene Simmons (basse), Ace Frehley (guitare) et Peter Criss (batterie), dans un club du quartier Queens, à New York. Le show est un véritable flop, avec seulement trois spectateurs… Normand Provencher

Le premier live, 1975

Premier disque en spectacle d’une trâlée, Alive! va mettre le groupe de New York en orbite (et sauver leur compagnie de la faillite). L’enregistrement permet de recréer l’énergie débridée des prestations. Partout en Amérique, des ti-culs se maquillent et donnent des shows de lip-synch dans leur sous-sol pour leurs voisins. Éric Moreault

Les solos et le film, 1978

Jamais à court d’idées pour faire de l’argent, des boîtes à lunch à la machine à boules, les gars de Kiss enregistrent chacun un disque solo et tournent un film en 1978. Les albums sont couci-couça, mais Kiss Meets the Phantom of the Park est un véritable navet. On a plus l’air de clowns que de superhéros, diront-ils plus tard... Éric Moreault

Bas les masques, 1983

Les rois de la mise en scène font une apparition, sans leur maquillage et leurs costumes de scène, à la chaîne musicale MTV en 1983. Le choc est total au sein de la Kiss Army — surtout à la vue de Gene Simmons... Le quatuor reprendra sa marque de commerce à la cérémonie des Grammy en 1996, puis au MTV Awards. Éric Moreault

Les (nouveaux) adieux, 2019

Près de 20 ans après une première tournée d’adieu (le Farewell Tour s’était mis en branle en 2000), Gene Simmons et sa bande nous ont refait le coup en annonçant qu’ils prenaient encore la route pour une dernière fois avec son End of the Road World Tour, qui fait escale au Centre Vidéotron le 2 avril. Disent-ils vrai, cette fois? Geneviève Bouchard