Au Séminaire Saint-François, on prévoyait tenir des séances d’entraînement à l’extérieur des heures de cours jusqu’au 14 septembre, mais ce projet vient de s’envoler avec la décision de la Ligue midget AAA.
Au Séminaire Saint-François, on prévoyait tenir des séances d’entraînement à l’extérieur des heures de cours jusqu’au 14 septembre, mais ce projet vient de s’envoler avec la décision de la Ligue midget AAA.

La Ligue de hockey midget AAA en pause obligatoire jusqu’au 14 septembre

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
La Ligue de hockey midget AAA du Québec se plie à la directive du gouvernement et observera une pause complète de ses activités jusqu’au 14 septembre. La direction du circuit d’excellence trônant au sommet de la pyramide de Hockey Québec a avisé ses 14 équipes, samedi matin, qu’elle devait respecter la consigne dès lundi.

Après cet arrêt de 15 jours, la Ligue permettra le retour sur glace si le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport donne son feu vert. Un calendrier de matchs hors-concours à 10 contre 10 et sans contact est prévu jusqu’à ce que l’on passe à la phase 6 du protocole de retour au jeu.

«On est déçu, personne n’aime ça, mais on n’a pas le choix, car nous sommes tous dans le même bateau. La santé publique, on ne joue pas avec ça, surtout qu’on s’occupe d’adolescents de 15, 16 et 17 ans. Nous avons une responsabilité sociale, et pour nous, c’est important de faire du hockey en toute sécurité», nous expliquait le président de la Ligue midget AAA, Yanick Lévesque, samedi matin.

Le circuit qu’il préside a pris cette décision malgré le succès sanitaire observé depuis l’ouverture des camps d’entraînement, il y a trois semaines. Les équipes pouvaient s’entraîner, tout en respectant la formation de groupe-bulle à l’intérieur de chaque club. Des matchs préparatoires ont eu lieu (il y en avait aussi en fin de semaine) selon les consignes de la phase 5, soit à 10 contre 10 et sans mises en échec.

«L’observation de la pause est obligatoire pour toutes les équipes et on sera très sévère si elle n’est pas respectée. Si tout le monde jouait au hors-la-loi, il n’y aurait pas de gagnants, juste des perdants. On ne partira pas en guerre contre le gouvernement», ajoutait Lévesque.

Le rôle de la Ligue de hockey midget AAA, qui se veut la principale source de recrutement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en est un de développement. Et bien qu’elle soit dans sa phase 5 de retour au jeu, le président a l’intention de le remplir malgré tout.

«À partir du 15 septembre, si tout va bien, les jeunes pourront revenir sur la glace. Nous avons le devoir de développer les 300 meilleurs joueurs de ce groupe d’âge au Québec, nos entraîneurs vont continuer à le faire. Tant qu’il n’y aura pas de matchs réguliers, ils pourront développer les habiletés individuelles, le coup de patin, etc.»

Yanick Lévesque et ses collègues à travers le Québec souhaitent que la phase 6 soit mise en place assez rapidement. Pour l’instant, plusieurs plans de travail se retrouvent sur sa planche à dessin, comme un retour à la normale en octobre, et au pire, un début de saison en janvier 2021. Jusque-là, les équipes seront limitées à un calendrier de matchs hors-concours dans des zones rapprochées, personne n’aura à passer une nuit à l’hôtel.

Lévis et SSF

«On n’a pas le choix de se conformer et on n’ira pas se rebeller contre le gouvernement parce qu’on n’en sortirait pas gagnant. Les jeunes ont quand même hâte de jouer au hockey comme ils le connaissent. Même si le camp n’était pas dans sa forme habituelle, tout s’est bien passé, on respectait les groupes-bulles. Maintenant, ils ne pourront pas pratiquer pendant 15 jours, mais il faudra quand même garder un œil sur eux parce qu’ils n’auront pas d’école l’après-midi», indiquait Éric Bélanger, l’entraîneur-chef des Chevaliers de Lévis.

Mais tous ses joueurs ne seront pas en congé forcé. Pas moins de 10 Chevaliers participent, à compter de dimanche, aux différents camps d’entraînement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«On leur souhaite bonne chance, mais s’ils devaient tous revenir chez nous, ça pourrait être très intéressant», ajoutait l’ancien joueur de la LNH.

Au Séminaire Saint-François, on prévoyait tenir des séances d’entraînement à l’extérieur des heures de cours jusqu’au 14 septembre, mais ce projet vient de s’envoler avec la décision de la Ligue midget AAA.

«Pour les jeunes, c’est plate quand même. On a confirmé leur place dans l’équipe, jeudi soir, mais depuis, les consignes changent chaque jour… On nous demande de faire une pause de 15 jours, on va respecter cela», précisait Frédéric Parent, l’entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François qui voit quatre joueurs de l’équipe partir pour des camps de la LHJMQ.