Au moins 56 décès ont été dénombrés jusqu'à maintenant à travers le Québec.

La fin d'une canicule meurtrière

Le bilan de la canicule qui envahissait toute la province cette semaine ne cesse de grimper. Il en est maintenant à au moins 56 morts, a annoncé la Direction de la santé publique vendredi.

Heureusement, la canicule semble prendre fin un peu partout à l’échelle de la province. À Québec, les températures seront enfin plus agréables pour les résidents. Météo Média prévoit environ 21 degrés en début d’après-midi et près de 16 degrés en soirée. Une première depuis le début de la semaine dans la capitale. Même Montréal pourra enfin souffler, avec un mercure de 23 degrés en après-midi et 18 en soirée.

Rappelons que le précédent bilan, produit en avant-midi durant la journée de jeudi, atteignait 33 décès. La région de Montréal semble la plus touchée par le phénomène, avec 28 décès, suivis de l’Estrie avec 9, la Mauricie avec 6 et la Montérégie avec 6. On dénote également un décès dans le secteur de Laval.

Dans la métropole, le mercure a oscillé autour des 35 degrés Celcius pendant la journée. Environnement Canada a de plus émis un avertissement de smog dans la nuit de mercredi à jeudi, devant une détérioration préoccupante de la qualité de l’air dans le secteur.

Charlebois tempère

Jeudi, en point de presse, la ministre responsable de la Santé publique, Lucie Charlebois, a insisté sur le fait qu’aucun décès n’a été «jusqu’à maintenant» rapporté dans les établissements de santé et de services sociaux

«Je suis satisfaite du travail qui a été accompli sur le terrain auprès des personnes vulnérables», a-t-elle expliqué, soulignant au passage que la grande majorité des décès sont arrivés «dans la communauté», à l’extérieur du réseau hospitalier.

Selon elle, la plupart des incidents concernent des personnes vulnérables, aux prises avec des problèmes de consommation, des maladies chroniques ou encore des problèmes de maladie mentale.

Les personnes vivant seules ou dans des milieux défavorisés ou encore des îlots de chaleur seraient également touchés par la canicule.

La politicienne a de plus souligné que son gouvernement fait actuellement «le mieux» qu’il peut pour contrôler et réguler cette «situation exceptionnelle». «Nous voudrions ne compter aucun mort. Plus de gens meurent, je ne peux le nier, mais nous travaillons pour en avoir le moins possible», a-t-elle tranché, devant les journalistes réunis dans la métropole montréalaise pour l’occasion.

«Petite politique» : c’est l’expression qu’a utilisée Lucie Charlebois pour désigner les attaques répétées des partis de l’opposition à l’Assemblée nationale, qui ont cette semaine promis tour à tour de climatiser les hôpitaux et autres établissements de santé dans la province.

«Ce n’est pas vrai que tu peux rénover tous les établissements dans la même journée», a-t-elle lancé, ajoutant finalement que ces paroles électoralistes l’heurtent «beaucoup» personnellement.