Le candidat libéral dans Hull-Aylmer et président du Caucus canadien des parlementaires noirs au cours du dernier mandat, Greg Fergus

La communauté noire va «pardonner» à Trudeau, croit Fergus

Président du Caucus canadien des parlementaires noirs durant le dernier mandat, Greg Fergus, estime que la communauté noire pardonnera Justin Trudeau d’avoir porté le «blackface» dans le passé, en raison de son bilan en matière d’inclusion et de défense des minorités.

«Ça va être difficile, plusieurs d’entre nous sont blessés par ces images, indique le candidat libéral et député sortant dans Hull-Aylmer. Je suis certain qu’il était embarrassé de ça, qu’il est gêné de ça. Il a pris des mesures pour démontrer comment il a surmonté ça, comment il a été conscientisé par rapport à la notion de privilège. Quand il en a eu l’opportunité, à titre de premier ministre, il a pris des actions pour faire du Canada un meilleur endroit pour les membres de la diversité.»

Rappelons qu’à au moins trois reprises dans le passé, Justin Trudeau s’est peint le visage pour se déguiser en personne noire. Le «blackface» est un sujet sensible dans la communauté noire en raison de l’histoire de cette pratique qui, à l’origine, servait à dénigrer les Afro-Américains.

M. Fergus cite un nombre de gestes posés par le gouvernement libéral au cours du dernier mandat pour dire que le bilan du premier ministre sortant est «impressionnant» pour l’inclusion et la défense des minorités.

Le député sortant d’Hull-Aylmer souligne le choix de la militante des droits civils Viola Desmond comme première Canadienne à apparaître sur la monnaie du pays et que le dernier gouvernement était «le plus diversifié de l’histoire».

«J’ai eu des conversations avec des membres de la communauté noire de partout au pays hier soir et ce matin. Les gens sont prêts à lui donner le bénéfice du doute parce qu’il a un bon bilan, parce qu’il a montré ce qu’il pouvait faire lorsqu’il a l’opportunité d’améliorer la qualité de vie des membres de la communauté noire», affirme Greg Fergus.

Le candidat libéral d’Hull-Aylmer affirme avoir reçu un appel de Justin Trudeau mercredi, avant que la nouvelle ne soit publiée. Il n’a pas voulu dévoiler ce que le premier ministre sortant lui a dit, mais dit lui avoir réaffirmé son soutien.

«Pour moi, tous ces engagements, c’est vraiment la mesure de l’homme. C’est la raison pour laquelle j’ai confiance en lui et que j’ai hâte de travailler à mettre encore plus d’efforts pour les Canadiens de race noire, pour la diversité, pour que tous les Canadiens soient traités comme des égaux.»

La ministre sortante de l’Environnement et candidate dans Ottawa-Centre, Catherine McKenna, a également réagi à la controverse jeudi matin, se disant fière de faire partie d’une équipe avec une importante diversité.

«Je ne serais pas ici si je ne croyais en notre premier ministre et en ce que nous avons fait pour promouvoir la diversité et l’inclusion. Je suis extrêmement fière d’avoir dans mon équipe des gens comme Greg Fergus et Ahmed Hussein», affirme Mme McKenna.

AbonnezvousBarometre