Josué-Nathan Weizineau a été accusé de meurtre au deuxième degré.
Josué-Nathan Weizineau a été accusé de meurtre au deuxième degré.

Josué-Nathan Weizineau accusé de meurtre au deuxième degré

La Tuque — Josué-Nathan Weizineau a été accusé de meurtre au deuxième degré, lundi, au palais de justice de La Tuque en lien avec les événements survenus ce week-end à Parent. Il a comparu par visioconférence de sa cellule à la prison de Trois-Rivières. Son dossier a été remis au 12 mai. Selon nos informations, il s’agirait du fils de la victime dans cette affaire.

Les policiers auraient reçu un appel de citoyens inquiets de l’absence d’un homme qui était parti dans un secteur boisé, au nord du village de Parent. Les gens auraient indiqué avoir entendu des coups de feu. Le corps de la victime aurait été découvert par un citoyen en bordure de la route. 

Rappelons que Jean-Paul Weizineau, un homme de 49 ans, a été retrouvé mort, samedi, dans le secteur de Parent, en Haute-Mauricie. 

L’accusé est un homme de 20 ans de la communauté Atikamekw d’Opitciwan, située en Haute-Mauricie. 

Des enquêteurs du service des enquêtes sur les crimes contre la personne et de la division des crimes majeurs ont été dépêchés sur les lieux pour éclaircir les circonstances entourant le drame. 

La victime, Jean-Paul Weizineau, travaillait comme opérateur de machinerie lourde pour un sous-traitant de la scierie d’Opitciwan. 

Il faut dire toutefois qu’actuellement, la scierie est en arrêt de production depuis le début du confinement à la demande du Conseil des Atikamekws d’Opitciwan. Les opérations devraient reprendre le 4 mai prochain si le Conseil donne le feu vert à Produits Forestiers Résolu. 

«Sur ce cas précis, on n’a pas vraiment de mesures précises mises en place pour les employés qui ne sont pas de Résolu. Par contre, pour tous nos employés de l’usine, si l’un d’eux avait besoin de soutien, de support psychologique ou de services de santé, nous avons des programmes en place. Les travailleurs de notre usine ont accès à toutes les sources d’aide possible qui peuvent les aider à passer à travers cette situation-là», a indiqué Karl Blackburn, directeur principal, affaires publiques et relations gouvernementales chez PFR.