La Place olympique à Calgary, qui a accueilli les Olympiques d’hiver de 1988.

Jeux olympiques: Calgary maintient le projet d'une candidature pour 2026

CALGARY — Tout reste possible pour ceux et celles rêvant de Jeux olympiques à Calgary en 2026 : le conseil municipal a voté contre une motion qui aurait éliminé l'idée d'un référendum à ce sujet, le 13 novembre.

Il fallait 10 votes sur 15 du conseil pour laisser tomber un référendum où on demandera aux citoyens s'ils veulent une autre Olympiade, après 1988. Huit votes allaient dans ce sens.

Le maire Naheed Nenshi figure parmi ceux en faveur du référendum, qui ne sera pas contraignant.

«Le vote a été très serré, a t-il dit. Ces prochains jours je vais essayer d'expliquer l'entente aux gens. En fait, j'en suis au point où je peux dire à la population que nous avons négocié un excellent pacte. J'encourage les citoyens à voter oui.»

Mardi, le projet d'une candidature est apparu menacé quand un conseiller a dit qu'il n'y avait pas d'entente entre Ottawa, la province et la ville, pour financer les Jeux.

Mais le groupe Calgary 2026 a présenté un plan financier révisé, auxquel les gouvernements canadien et albertain ont donné leur accord en principe, mercredi.

La facture estimée d'organiser les Jeux a baissé de 125 millions $, se chiffrant à 5,075 milliards $.

Les bulletins de vote pour le référendum ont été envoyés par la poste en début de semaine. Le vote par anticipation aura lieu les 6 et 7 novembre.

Calgary a accueilli les Olympiques d'hiver de 1988. Les sites de compétitions, toujours utilisés pour les compétitions internationales ou comme sites d'entraînement, constituent les fondations de cette nouvelle candidature. Calgary 2026 a estimé que 502 millions $ seraient nécessaires afin que ces sites soient prêts à accueillir une nouvelle fois des compétitions olympiques.

La chef de la direction de Calgary 2026, Mary Moran, a prédit que d'accueillir les JO insufflerait 4,4 milliards $ dans l'économie locale.

«C'est une grande opportunité, estime t-elle. Maintenant, il est important de renseigner les gens, de leur faire voir qu'il s'agit d'une bonne entente.»

La part de fonds publics a baissé de trois milliards $ à 2,875 milliards $. Edmonton s'engage encore à la hauteur de 700 millions $, et Ottawa au montant de 1,453 milliards $.

«Nous soutenons la candidature olympique de Calgary, a dit mercredi le premier ministre Justin Trudeau. Calgary est une ville de classe mondiale. Ce serait formidable d'accueillir les Jeux au Canada, mais c'est certain que la décision finale reviendra aux gens de Calgary et de l'Alberta.»

La contribution de la ville de Calgary serait 390 millions $.

Le Comité international olympique a fixé comme date limite janvier prochain pour le dépôt des candidatures. Le CIO fera connaître son choix en septembre 2019.

Dans la course se trouvent également Stockholm en Suède et un projet combiné réunissant Milan et Cortina, en Italie. Le CIO s'est engagé à verser 1,2 milliard $ en argent et en services à la ville choisie.