La conseillère municipale du district de Touraine et mairesse suppléante, Nathalie Lemieux.

Islamophobie: «Ce peuple ne s’intègre pas», dit la conseillère Nathalie Lemieux

La conseillère municipale et mairesse suppléante de Gatineau, Nathalie Lemieux, salue la décision du premier ministre François Legault de ne pas tenir de journée contre l’islamophobie et ajoute que la peur de l’islam est un problème créé de toute pièce par le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

«Pour moi, ce mot n’existe même pas, lance-t-elle en entrevue avec Le Droit. Justin Trudeau pense que l’islamophobie existe, mais c’est lui qui invente ce problème. Il tente de provoquer des problèmes où il n’y en n’a pas. Les Québécois ne sont pas aussi racistes que certains voudraient le faire croire. Quand un peuple veut s’intégrer, il s’intègre et ce peuple ne s’intègre pas.» Mme Lemieux a d’ailleurs publié un message sur sa page Facebook de conseillère, jeudi, pour appuyer les propos du premier ministre Legault.

À LIRE AUSSI: Pedneaud-Jobin se «dissocie complètement» des propos de Nathalie Lemieux

À LIRE AUSSI: Le cabinet de François Legault nuance les propos du premier ministre

Mme Lemieux affirme être en train de se documenter sur le sujet en prévision de faire une sortie publique ultérieurement. Tout en réitérant que «l’islamophobie n’existe pas», Mme Lemieux ajoute que «ces gens-là font beaucoup de choses mal, avec leurs camions et toutes ces choses-là, et c’est normal d’en avoir peur». 

En 2017 seulement, un total de 117 crimes haineux ciblant des musulmans ont été rapportés au Québec. 

En matinée, vendredi, le cabinet du premier ministre Legault a émis une déclaration écrite afin de rectifier le tir sur les propos tenus la veille, au terme du caucus présessionnel à Gatineau. «M. Legault voulait dire qu’il n’y a pas de courant islamophobe au Québec. Il existe de l’islamophobie, de la xénophobie, du racisme, de la haine, mais pas de courant islamophobe. Le Québec n’est pas islamophobe ou raciste.»