Ce n'est pas la première fois qu'il y a un incendie majeur à cette adresse. «Le 16 février 1968 l'édifice subit un incendie de 3e alarme qui durera près de 17 heures», raconte le site Web de la Ville de Québec. «Les vestiges sont démolis peu de temps après. Un nouvel édifice est construit en 1983 pour recevoir un restaurant de la chaîne MacDonald's.»

Incendie majeur dans le Vieux-Québec [VIDÉO ET PHOTOS]

Plus de 80 pompiers de Québec ont été mobilisés sur l’heure du dîner vendredi pour un incendie majeur qui s’est déclaré aux premier et deuxième étages de l’immeuble situé au 1159 de la rue Saint-Jean, voisin du restaurant McDonald’s.

C’est vers 11h21 que les pompiers ont reçu plusieurs appels du 911 au sujet d’une épaisse fumée noire qui s’échappait par les fenêtres des condominiums situés à l’étage du bâtiment dont l’entreprise de cosmétiques Forever Flawless occupe le rez-de-chaussée.

«On parle d’un incendie en forte progression. Nous avons dû évacuer les immeubles voisins, notamment le McDonald’s, car il y avait danger de propagation. Selon les premières constatations, les flammes semblent avoir pris naissance à l’arrière du bâtiment. Les pompiers ont attaqué les flammes de façon agressive à l’intérieur. Le plancher du deuxième étage s’est effondré sous un pompier qui a cependant été secouru rapidement. Il n’avait aucune blessure grave et a été transporté par ambulance pour des raisons préventives», explique Bill Noonan, porte-parole des pompiers de Québec, ajoutant que personne ne se trouvait dans les condominiums lors du sinistre.

«Le travail des pompiers a été rendu difficile par l’épaisse fumée noire qu’il y avait à l’intérieur. De plus, l’incendie a vite été augmenté en cinquième alarme en raison du fait qu’il se soit déclaré dans le Vieux-Québec. Ce sont de vieux bâtiment tous collés les uns contre les autres, ce qui rend la propagation plus rapide. De plus, souvent il y a deux épaisseurs de toiture, ce qui complique aussi les choses», indique M. Noonan.

Propriétaire de la Galerie Zen, second voisin de l’édifice touché par l’incendie, Esther Garneau a eu un peu peur vendredi, mais a vite été soulagée par l’intervention rapide des pompiers. «J’ai entendu la sirène des pompiers, alors je suis sortie et j’ai vu la fumée qui sortait par les fenêtres. Tous mes amis m’ont appelée ou texté pour savoir si tout allait bien... Sur le coup, j’ai eu peur, car j’ai bien vu que c’était un feu important et qu’il y a pour près d’un million $ de tableaux dans ma galerie, mais là je ne suis pas trop inquiète. Il y a beaucoup de pompiers sur place», a-t-elle commenté.

En milieu d’après-midi, les flammes avaient été rabattues et le service de prévention contre les incendies décrétait qu’il n’y avait plus de risque de propagation. «Le feu couve toujours dans les tambours arrière et le travail consiste maintenant à enlever des sections de toiture pour éteindre les derniers foyers d’incendie. Une cinquantaine de pompiers sont toujours sur place», a résumé Bill Noonan. L’aggravation a été déclaré improbable vers 16h26 et le feu était sous contrôle à 16h48.

+