Harcèlement sexuel au travail: nouveau service offert par Juripop

MONTRÉAL - La clinique juridique Juripop annonce mardi le lancement d’un centre de ressources de première ligne contre le harcèlement et les violences à caractère sexuel au travail.

Dans un communiqué, l’organisme précise que le nouveau service, dont le nom est l’Aparté, sera spécifiquement dédié au milieu de la culture au Québec.

Lors du lancement préliminaire de ses activités, l’Aparté a déjà été sollicité par près de 20 personnes, dont 30 pour cent d’hommes. Juripop ajoute que plus de 400 personnes ont visité sa page web dans le dernier mois et que les situations rapportées font état de cas d’agression sexuelle, de harcèlement psychologique et d’intimidation.

L’Aparté cherche à renseigner les usagers sur le cadre juridique applicable à leur situation, les accompagne dans leurs démarches et les réfère à un réseau de partenaires psychosociaux présents dans l’ensemble du Québec.

Les appels logés à l’Aparté sont retournés dans les 24 heures ouvrables, dit-on; le service peut être donné au téléphone ou en personne.

Juripop souligne que l’industrie culturelle emploie 150 000 personnes au Québec.

La clinique juridique Juripop milite d’abord pour l’amélioration de l’accessibilité à la justice pour tous, pour la défense des droits sociaux et économiques et pour les droits de la personne. Elle propose notamment l’accès à des services juridiques à coût très modique aux personnes exclues de l’aide juridique gouvernementale, mais qui sont dans l’incapacité financière de payer pour la défense de leurs droits.