Guy Laliberté, sur l’île de Nukutepipi, en Polynésie Française, en juillet dernier

Guy Laliberté arrêté en Polynésie française pour culture de cannabis [VIDÉO]

PAPEETE — Le milliardaire québécois Guy Laliberté soupçonné d’avoir cultivé des plants de cannabis sur son atoll privé en Polynésie française, a été inculpé mercredi à Papeete pour détention et culture de stupéfiants et laissé en liberté, a annoncé son avocat.

L’homme d’affaires québécois est sorti libre du palais de justice, a constaté un journaliste de l’AFP. «J’ai rencontré des gens fantastiques à la gendarmerie, des gens qui m’ont traité correctement. Après, me faire traiter comme ça d’un point de vue judiciaire, ça fait un peu drôle», a-t-il réagi.

Il est soupçonné d’avoir cultivé des plants de cannabis dans un conteneur fermé par digicode, sur son atoll privé de Nukutepipi, dans l’archipel des Tuamotu. «Aucune accusation de trafic n’est retenue contre lui», a toutefois souligné sa société Lune Rouge dans un communiqué.

En droit français, il risque dix ans de prison. Dans les faits, les cultivateurs de pakalolo (nom polynésien du cannabis) ne sont jamais condamnés à des peines de prison ferme pour de petites quantités, à moins d’être récidivistes.

«Ce dossier est d’une banalité affligeante (...), on a une dizaine de plans de pakalolo qui sont cultivés pour une consommation médicale et personnelle et rien d’autre», a déclaré à l’AFP l’avocat du milliardaire, Me Yves Piriou.

Interrogé sur son lien avec la Polynésie et ses investissements à venir, M. Laliberté a éludé : «Faut prendre le temps, un petit verre de vin, et penser à tout ça, parce que c’est quand même pas très accueillant, c’est pas très sympathique de se faire accuser d’être trafiquant».

En plus de ses plages paradisiaques, Nukutepipi dispose de 16 luxueuses villas, de piscines, d’un observatoire astronomique, d’un cinéma, de terrains de sport et de nombreuses œuvres d’art. Cet atoll sera proposé à la location hebdomadaire pour 900 000 euros (1,3 million $) dès l’obtention du permis d’exploitation. La société Lune Rouge espère obtenir ce permis d’ici au printemps.

L’atoll dispose aussi d’un studio d’enregistrement dernier cri, utilisé en octobre par le chanteur Bono, le leader du groupe U2.

Guy Laliberté, âgé de 60 ans, s’est surtout fait connaître pour avoir fondé le Cirque du Soleil en 1984; il a vendu la majeure partie de sa participation dans le Cirque en 2015. Il est également connu pour son séjour de 12 jours dans la Station spatiale internationale en 2009, afin de promouvoir sa fondation «One Drop» pour la protection des océans.  Avec La Presse canadienne