Québec, vue de Lévis

Grand froid: Hydro-Québec espère moins de consommation d’électricité

MONTRÉAL - Par grand froid comme c’est le cas au Québec jeudi, Hydro-Québec espère que ses abonnés réduiront leur consommation d’électricité au minimum pendant les périodes de pointe.

Celles-ci surviennent lorsque le réseau d’Hydro-Québec est le plus sollicité au cours de la journée, soit le matin, entre 6 h et 9 h et en fin de journée, entre 16 h et 20 h, en semaine. Un très grand nombre de clients utilisent le chauffage ou des appareils énergivores au même moment lors de ces périodes.

Jeudi matin, entre 8h00 et 9h00, Hydro-Québec a relevé une consommation d’électricité de 35 979 mégawatts. Lors des périodes de grand froid, les pointes les plus élevées oscillent habituellement aux environs de 38 000 mégawatts selon un porte-parole de la société d’État, Jonathan Côté.

Pour soulager le réseau pendant les périodes de pointe, Hydro-Québec suggère de reporter une partie de la consommation ménagère à plus tard.

La société d’État demande aux abonnés de réduire le chauffage de 1 ou 2 degrés Celsius, surtout dans les pièces inoccupées, de limiter l’utilisation de l’eau chaude dans la mesure du possible, de diminuer d’une minute la durée des douches et de reporter l’utilisation des gros électroménagers comme la sécheuse et le lave-vaisselle.

Hydro-Québec signale que l’électricité produite par ses centrales couvre les besoins des Québécois, sauf par grand froid, lorsque la demande atteint son point culminant. Hydro-Québec est alors contrainte d’acheter de l’électricité des réseaux voisins.

Heureusement, vers 9h00 jeudi, Hydro-Québec ne déplorait que parmi ses près de 4,33 millions d’abonnés, à peine un peu plus de 1000 étaient privés d’électricité en raison de pannes. La plupart des sinistrés se trouvaient en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Environnement Canada prévient que les températures demeureront froides pendant encore quelques jours dans la plupart des régions du Québec. Par exemple, jeudi à 10h00, le mercure était de 18 degrés Celsius sous zéro à Montréal et il devrait chuter de trois autres degrés dans la nuit de vendredi. De samedi à lundi, les températures diurnes oscilleront dans la métropole de 18 à 13 degrés sous zéro.

Hydro-Québec prévoit d’ailleurs qu’en raison de la persistance du temps froid, la consommation d’électricité augmentera au cours des prochains jours.

À Québec, le mercure ne s’élevait qu’à moins 23 degrés jeudi à 10h00. La température la plus froide du jour, de 37,9 degrés Celsius sous zéro, a été mesurée par Environnement Canada au poste d’Hydro-Québec de Chamouchouane, au Saguenay/Lac-Saint-Jean.