Les policiers, qui demandent l’aide du public dans cette affaire, rappellent que l’homme mesure 1 mètre 85, pèse environ 81 kg, a les yeux bleus et les cheveux bruns.

Gilles Giasson manque toujours à l’appel

MONTRÉAL - Gilles Giasson, un homme de Trois-Rivières âgé de 67 ans, manque toujours à l’appel, trois jours après sa disparition.

M. Giasson est le père de François Asselin, qui a été accusé du meurtre de son collègue de travail, jeudi dernier, à Sherbrooke.

Sa disparition de son domicile de la rue Sainte-Cécile a été signalée, vendredi soir, à la Sûreté du Québec (SQ), par des proches inquiets de ne pas avoir eu de ses nouvelles.

Les policiers, qui demandent l’aide du public dans cette affaire, rappellent que l’homme mesure 1 mètre 85, pèse environ 81 kg, a les yeux bleus et les cheveux bruns.

Les autorités n’écartent pas la thèse de l’homicide, car des traces de violence ont été trouvées dans l’appartement qu’il partageait avec son fils, François Asselin, âgé de 35 ans. Le logement est d’ailleurs considéré comme une scène de crime, a indiqué lundi l’agente Béatrice Dorsainville, de la SQ.

François Asselin a été accusé, vendredi, à Sherbrooke, du meurtre au second degré de François Lefebvre et d’outrage à son cadavre. M. Asselin a plaidé non coupable.

Le corps de François Lefebvre, 59 ans, a été découvert, jeudi matin, dans un camion d’une entreprise de livraison de Trois-Rivières, pour laquelle les deux hommes travaillaient. L’homicide pourrait avoir été commis dans un hôtel de Sherbrooke.