Georges St-Pierre

Georges St-Pierre demeure porte-parole des bottes Royer

LAC-DROLET - Georges St-Pierre a annoncé jeudi sa retraite de l'UFC et des combats extrêmes, mais il ne prend pas sa retraite de L.-P. Royer pour autant. St-Pierre est le porte-parole officiel depuis 2013 du fabricant d'équipements de travail spécialisés basé à Lac-Drolet.

« Sa retraite annoncée ce matin ne nous a pas affectés, car nous avons toujours dit que nous sommes associés à l'homme et non au combattant », a déclaré Andréanne Savard, chef de division marketing, au Centre d'innovation Royer, à Sherbrooke.

À lire aussi: Georges St-Pierre annonce officiellement sa retraite de l’UFC

« Nous partageons les mêmes valeurs, GSP et Royer, soit le respect, le travail acharné, l'humilité, l"authenticité, la résilience, la rigueur au travail... »

Par une publication sur Facebook, l'entreprise a célébré l'homme et a spécifié que le partenariat se continue.

« Nous sommes heureux que GSP soit resté lui-même. Nous sommes plus qu'heureux de le voir évoluer et nous demeurons anxieux de voir avec lui ses prochains défis. Nous avons écouté sa conférence de presse en direct et nous avons pris note qu'il désire se retirer pour se reposer. Nous aurons des discussions, à venir avec lui, pour la suite des choses. Le partenariat entre lui et Royer, c'est une association de cœur qui fonctionne très bien! », a conclu Mme Savard.

Un parallèle peut être fait entre les débuts de L.-P. Royer et ceux de St-Pierre, les uns modestes à Lac-Drolet, peu de temps après la grande crise de 1929, et les autres, à Saint-Isidore, près de Châteauguay, dont le père travaillait dur dans la construction. GSP a lui-même travaillé comme éboueur.