Les Foo Fighters au Festival d'été de Québec en 2015

FEQ: des premières et la revanche des Foo Fighters

La revanche des Foo Fighters et The Weeknd; un premier ­rendez-vous avec Neil Young, Beck, Shawn Mendes ou Lorde; une carte blanche signée Patrice Michaud sur la grande scène et une rencontre symphonique avec Jane Birkin… Après une 50e année record, le Festival d’été de Québec (FEQ) ne compte pas ralentir la cadence pour ses 51 ans.

Chose promise, chose due… Après avoir écourté leur concert dans l’orage en 2015, les Foo Fighters honoreront la promesse qu’ils avaient lancée sur les réseaux sociaux et renoueront avec les festivaliers le 9 juillet. En ouverture de festival, la grande scène sera le théâtre d’une autre revanche : celle de The Weeknd, qui a annulé son passage au Centre Vidéotron au printemps dernier pour cause d’«empoisonnement alimentaire» (même si on était en droit de se demander si ce n’était pas plutôt la faible vente de billets qui n’avait pas été digérée par le Torontois…).

Outre ce premier tête-à-tête avec le légendaire Neil Young (6 juillet), les plaines d’Abraham ouvriront encore leurs planches à une multitude de genres musicaux : de la pop avec Shawn Mendes (8), Cyndi Lauper et Lorde (13); du pop-rock avec Beck (12); du hip-hop avec Future, Busta Rhymes et le Montréalais Loud (7); de l’électro avec The Chain­smokers (11); du rock avec Dave Matthews Band (15) et du métal avec Avenged Sevenfold (14), qui retrouvera ses fans de Québec six mois après avoir rempli le nouvel amphithéâtre.

Successeur des Vincent Vallières, Louis-Jean Cormier et autres Cœur de pirate, Patrice Michaud, seule tête d’affiche québécoise sur les Plaines, montera à son tour un spectacle dit carte blanche pour le FEQ.

Au-delà des Plaines

Après une ouverture en mode progressif sous les bons soins de Jethro Tull, le parc de la Francophonie vibrera notamment au son du rock de The War on Drugs (8) et de Galaxie (13); de la pop de Charlotte Cardin (10); du folk des 2Frères (14) et du punk rock de Sum 41 (15). Jane Birkin rendra hommage à Serge Gainsbourg avec l’Orchestre symphonique de Québec le 7 juillet, tandis que l’Acadie sera à l’honneur le 9, dans un spectacle dont le contenu sera précisé plus tard.

Random Recipe (5), Men I Trust (7), Pierre Lapointe (8), Canailles (10) et Alaclair Ensemble (14) fouleront tour à tour la scène de l’Impérial, tout comme le Britannique Passenger (6). Une soirée nostalgie mettant en vedette The Box et Glass Tiger y est aussi prévue pour le 13 juillet.

Du côté de Place d’Youville, accessible gratuitement, les musiques du monde seront une nouvelle fois à l’honneur avec une visite de Femi Kuti & The Positive Force (13), notamment. Matt Holubowski (6), la Française Jain (8), Hubert Lenoir et Klô Pelgag (11) y sont aussi attendus.

Également ouvert aux festivaliers dépourvus de laissez-passer, le Cœur du FEQ installé à la place de l’Assemblée nationale offrira une vitrine à Maude Audet (5), Ponctuation et Helena Deland (8), Dany Placard et Seba et Horg (10) ainsi qu’à Jason Bajada (14), entre autres.

Dans la grille dévoilée mercredi, une vingtaine de cases doivent encore être remplies par l’équipe de programmation du FEQ, dont une tête d’affiche rock au Parc de la Francophonie. Toutes celles des plaines d’Abraham ont toutefois été trouvées.

Le Festival d’été de Québec se tiendra du 5 au 15 juillet 2018. Détails au www.infofestival.com

+

NOUVELLES SCÈNES

Le Festival d’été de Québec (FEQ) s’offre cette année de nouvelles scènes. Pour accommoder les amateurs de jazz, l’événement ajoute le Théâtre Petit Champlain à la liste des salles qui accueillent des spectacles de sa programmation, soit l’Impérial, le District Saint-Joseph, et L’Anti. 

La Maison de la chanson accueillera donc des prestations du 5 au 7 et du 13 au 15 juillet. «On est très heureux de ramener une offre jazz. On a arrêté de le faire pour toutes sortes de raisons, mais pas parce que les gens n’étaient pas là. Il y a toujours une clientèle», note le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance. 

Agrandi il y a deux ans pour accueillir jusqu’à 10 000 festivaliers, le parc de la Francophonie pourra bénéficier de nouvelles installations scéniques plus appropriées à sa nouvelle taille. «On affiche souvent complet, c’est un beau problème pour nous, observe M. Bellavance. Ça va arriver encore cette année. Mais là, on fait des changements aussi sur la scène. On va avoir une nouvelle scène pour continuer à donner de l’expansion à ce site-là, qui est très importante pour nous.»

Installé à la place de l’Assemblée nationale, le Cœur du FEQ sera aussi configuré autrement. «On va reculer la scène pour laisser beaucoup plus de place devant, décrit Louis Bellavance. On va créer une ambiance où on va être capable de créer une masse de gens pour que le show se vive comme il se vit dans nos autres scènes.»  

+

PAS À L'ABRI DES CYBERATTAQUES

Au lendemain d’une prévente houleuse, lors de laquelle la billetterie du Festival d’été de Québec (FEQ) a été ralentie par ce qui a été décrit comme des cyberattaques, on ne pouvait garantir mercredi que tout irait sur des roulettes pour le lancement de la vente régulière, jeudi à midi.

«Est-ce qu’on est à l’abri de revivre ça jeudi? Bien honnêtement, non. Ça peut encore arriver. Bien qu’hier [mardi], il y a eu 12 ingénieurs sur ce dossier-là», a expliqué le directeur général par intérim du FEQ, Claude Doré, qui a tenu à relativiser les inconvénients de la prévente de mardi. «Oui, on a été attaqué, a-t-il ajouté. Mais on a quand même été capable de vendre 20 000 laissez-passer en 2 heures 15 au lieu d’en 12 minutes. Elle est là la différence. On a quand même été capable de servir nos festivaliers. Ce sont des choses qu’on ne peut pas contrôler.»

Les combos bracelet-macaron du FEQ seront en vente au coût de 100 $ à partir de midi et jusqu’au 4 juin. Leur prix grimpera à 110 $ le 5 juin.