L'explosion est survenue dans ce logement situé près du Séminaire Saint-Joseph.

Explosion dans un immeuble

Trois-Rivières — Une explosion dans un immeuble à logements du centre-ville de Trois-Rivières a fait deux blessés vendredi après-midi. Les deux hommes ont même dû être transférés à Montréal pour soigner d’importantes brûlures. Bien que les policiers de Trois-Rivières ne pouvaient vendredi en fin de soirée déterminer les causes exactes de l’explosion, ils ont confirmé avoir trouvé sur place du matériel servant à la transformation et à la préparation de stupéfiants ainsi que du cannabis.

L’explosion est survenue vers 13 h au troisième palier d’un immeuble situé au 1026 de la rue Saint-François-Xavier, tout près de l’intersection avec la rue Saint-Martin. La déflagration a fait éclater plusieurs fenêtres, un mur intérieur a été éventré, un mur extérieur est sorti de son axe et le toit du bâtiment a été endommagé. Le son produit par l’explosion a été entendu par plusieurs voisins du secteur. D’ailleurs, certains d’entre eux se sont rendus en début d’après-midi constater ce qui s’était passé. 

Lors de leur arrivée sur place, les pompiers se sont assurés qu’il n’y avait plus de risque d’explosion et d’incendie. D’ailleurs, le souffle de l’explosion n’a pas engendré de flammes. Les pompiers ont transféré rapidement la responsabilité des lieux au service de police de Trois-Rivières qui avait installé sur place son centre de commandement. 

Les policiers ont dû toutefois être très prudents avant d’accéder à l’immeuble. Le souffle de l’explosion a été tel que la structure du bâtiment a été endommagée. Bien sûr, cela a forcé l’évacuation de l’immeuble.

«On a constaté des dommages importants au bâtiment», affirmait en milieu d’après-midi le sergent Luc Mongrain, porte-parole du service de police de Trois-Rivières.

«Nous devons attendre que les ingénieurs de la Ville évaluent la sécurité du bâtiment avant d’y accéder. Dès qu’on va avoir l’autorisation, on va tenter de pénétrer dans le bâtiment pour expliquer l’explosion.»

Explosion au troisième étage d'un immeuble à logement au coin des rues Saint-François-Xavier et Saint-Martin à Trois-Rivières.

Vers 17 h, les enquêteurs de la police de Trois-Rivières ont finalement pu accéder au bâtiment. Ils avaient aussi obtenu le mandat nécessaire pour pénétrer dans l’appartement. Les enquêteurs étaient accompagnés d’un technicien en identité judiciaire et d’un préventionniste en recherches et causes d’incendie. Si de la neige se mettait à tomber, l’état du bâtiment après l’explosion nécessitait que des poutres de sécurité soient installées pour s’assurer de la solidité du toit. 

Les enquêteurs ont trouvé sur place du matériel servant à la transformation et à la préparation de stupéfiants de même que du cannabis. L’enquête n’est toutefois pas terminée, ce qui empêchait vers 23 h de déterminer les causes précises de l’explosion. «La suite de l’enquête se poursuivra avec la rencontre de témoins ainsi que les deux victimes qui sont dorénavant considérées comme suspects, lorsque leur état de santé le permettra. Rappelons que, bien que l’on ne craint pas pour leur vie, ils sont traités pour des brûlures au troisième degré dans un centre spécialisé», soutenait également vers 23 h le sergent Luc Mongrain. 

Il n’est donc pas impossible que les deux hommes doivent faire face à la justice. 

Un périmètre de sécurité a été établi durant l’enquête. Il a finalement été levé en fin de soirée vendredi.