Le feu a été allumé dans l'édifice situé au 529 de la rue King Est à Sherbrooke.

Entendant des voix de Satan, il met le feu

Les problèmes de santé mentale d’un locataire d’un immeuble de la rue King Est permettent d’expliquer l’incendie qu’il a allumé dans son logement dans la nuit de mardi à mercredi.

Un peu après minuit, l’individu de 57 ans, qui entendait des voix qu’il associait à Satan, a mis le feu au matelas de sa chambre,

« L’individu visiblement perturbé a été interpellé à l’extérieur de l’immeuble. Il a été conduit au CHUS pour une évaluation psychiatrique », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

L’incendie criminel dont il est à l’origine a causé d’importants dommages à son logement situé au 3e étage ce qui correspond à l’adresse civique du 529 de la rue King Est.

« À l’arrivée des pompiers le feu sortait par la fenêtre avant et avait commencé à s’attaquer à la structure. L’intervention a permis de limiter la propagation », explique le directeur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS), Stéphane Simoneau.

Une vingtaine de pompiers ont combattu les flammes durant une quarantaine de minutes.

« Deux locaux commerciaux et des logements ont été endommagés par l’eau et la fumée. Le logement où l’incendie a commencé a subi les dommages les plus importants », mentionne le directeur du SPIS.

Un locataire a été incommodé par la fumée lors de cet incendie. Il a été conduit au CHUS pour un bilan de santé.

Les enquêteurs du SPS vont soumettre le dossier à une procureure aux poursuites criminelles et pénales afin de déterminer si des accusations peuvent être portées.

« Le suspect est bien connu des services policiers pour ses problèmes de santé mentale. Ce sont les procureurs qui vont déterminer si des accusations doivent être portées dans ce dossier », mentionne le porte-parole du SPS.