Les enquêteurs étaient sur les lieux du crime lundi matin, sur la rue Mercier, à Val-des-Monts.

Double meurtre à Val-des-Monts: un ex-policier accusé

Un policier retraité est accusé d’avoir tué deux personnes dimanche à Val-des-Monts.

Yvon Mercier, 69 ans, a brièvement comparu lundi après-midi au palais de justice de Gatineau. La Couronne l’accuse d’avoir commis deux meurtres non prémédités dans sa maison du 23, rue Mercier.

Les deux victimes sont Céline Labelle et Pierre Dupuis, tous les deux dans la cinquantaine. La SQ confirme que les victimes et leur présumé assaillant se connaissaient. Mme Labelle et M. Dupuis, qui seraient les locataires de la maison, ont été abattus par balles.

À LIRE AUSSI: Deux morts dans un incendie «suspect» à Val-des-Monts

M. Mercier était policier et résidait à Régina, en Saskatchewan, lorsqu’il a fait l’acquisition de cette maison au milieu des années 1990. Il a pris sa retraite de la Gendaremerie royale du Canada (GRC) il y a une douzaine d’années.

Le suspect dans cette affaire, Yvon Mercier

Selon nos sources, les policiers de la région n’en étaient pas à leur première visite à cette adresse. Ils ont déjà été appelés à y calmer le jeu. La nature du conflit n’a toutefois pas été précisée.

Un troisième chef d’incendie criminel complète l’acte d’accusation, puisque le prévenu aurait mis le feu à la scène de crime.

Yvon Mercier a été arrêté rapidement, dimanche. Il aurait lui-même alerté les services d’urgence, et attendu leur arrivée sur place.

La résidence n’a pas été endommagée lourdement.

Les policiers ont investi deux sites, soit la résidence incendiée où les deux corps ont été trouvés, et une voiture stationnée chez un voisin.

Les pompiers de Val-des-Monts sont intervenus dimanche vers 15 h 30 et ils ont combattu le petit incendie. Les services d’urgence ont rapidement fait la découverte des deux corps, dont l’un aurait été partiellement brûlé. Les autopsies n’ont pas été complétées.

Après avoir arrêté le suspect, la police de la MRC des Collines a transféré l’enquête à la Sûreté du Québec (SQ) et à son escouade des crimes contre la personne.

Le suspect a été interrogé dans les premières heures suivant le drame. Yvon Mercier a comparu en silence le lendemain, menotté, dans le box des accusés.

Scènes de crime

Les policiers ont investi deux sites, soit la résidence incendiée où les deux corps ont été trouvés, et une voiture stationnée chez un voisin. Ces voisins ne sont pas impliqués dans cette affaire, a précisé le sergent Marc Tessier, de la SQ. « Seule la voiture fait partie de l’enquête, sur le terrain d’en face. »

La maison où s’est produit le drame était toujours entourée d’un ruban jaune, lundi après-midi.

L’avocat de la défense, Me Daniel Cyr, n’a pas commenté le dossier à sa sortie du tribunal. Le dossier a été remis au 17 février. Le suspect sera détenu au moins jusqu’à cette date.