Le Serbe Novak Djokovic a remporté la finale du simple masculin des Internationaux de tennis de Wimbledon dimanche.

Djokovic gagne Wimbledon en sauvant deux balles de match

LONDRES — Après avoir survécu à deux balles de match, le Serbe Novak Djokovic a remporté la finale du simple masculin des Internationaux de tennis de Wimbledon dimanche, battant le Suisse Roger Federer en cinq manches de 7-6 (5), 1-6, 7-6 (4), 4-6, 13-12 (3).

Il s’agira d’un duel qui va passer à l’histoire par la qualité des échanges entre ces deux géants du tennis, par sa durée - la plus longue finale du simple masculin dans l’histoire de Wimbledon, quatre heures 55 minutes - et par le fait qu’il a nécessité un bris d’égalité au cinquième set, un événement sans précédent à une finale d’un tournoi du Grand Chelem chez les hommes.

«Malheureusement, dans ce genre de matchs, l’un des deux joueurs perdra», a déclaré le Serbe, après la cérémonie de remise des trophées sur le court central.

Pour Djokovic, il s’agit d’un cinquième triomphe à Wimbledon, d’un deuxième d’affilée et d’un 16e titre à un tournoi du Grand Chelem. Par ailleurs, il est devenu le premier joueur en 71 ans à remporter le tournoi après avoir dû sauver des balles de match lors de la finale.

Federer visait un 21e titre en carrière, un neuvième à Wimbledon et un deuxième en trois ans.

À lui seul, le cinquième set a duré environ deux heures et a vu Djokovic se donner une avance de 4-2 avant de subir un bris de service au septième jeu. À partir de ce moment, les deux joueurs ont défendu leur service jusqu’au 15e jeu lorsque Federer a réalisé un bris qui lui donnait une avance de 8-7.

Au service, le Suisse s’est bâti une avance de 40-15 mais a laissé filer deux balles de match, d’abord sur une erreur de sa part, puis à la suite d’un coup droit en croisé de Djokovic. Ce dernier a gagné les deux points suivants pour prolonger le suspense.

Ce n’était pas la première fois que Djokovic lui faisait le coup. Lors des demi-finales des Internationaux des États-Unis de 2010 et de 2011, le Serbe avait également fait face à deux balles de match contre Federer avant de venir de l’arrière et le battre.

Lors du bris d’égalité décisif, Djokovic a inscrit un mini-bris dès le troisième point du jeu lorsque Federer a vu sa demi-volée aboutir hors-limite. Le Serbe a tenu le coup l’emportant sur une erreur de Federer.

«J’ai tonné tout ce que j’avais», a déclaré Federer.

«C’a été un grand match. C’a été long. Il y a eu de tout. J’ai eu mes chances. Lui aussi. Je pense que nous avons joué du grand tennis. Dans un sens, je suis très heureux de ma performance, aussi», a aussi mentionné Federer pendant la cérémonie de remise de trophées.

Djokovic a récolté une 26e victoire en 48 duels contre Federer, incluant cinq de suite. En matchs du Grand Chelem, Djokovic mène 10-6 contre Federer, et 3-1 sur le terrain fétiche du Suisse.

Federer flanche... et se relève

Lors d’un premier set qui allait donner le ton à ce duel d’anthologie, Federer a obtenu la seule chance de bris, au quatrième jeu, mais n’a pas su l’exploiter lorsque son coup droit en décroisé a abouti dans le corridor du double à la gauche de Djokovic.

Ce dernier semblait en difficulté lors du bris d’égalité après avoir concédé deux mini-bris consécutifs qui ont aidé Federer à se bâtir une avance de 5-3. Djokovic a cependant gagné les quatre points suivants pour clore la première manche après exactement 60 minutes d’action endiablée.


« Ç’a été un grand match. Ç’a été long. Il y a eu de tout. J’ai eu mes chances. Lui aussi. Je pense que nous avons joué du grand tennis. Dans un sens, je suis très heureux de ma performance, aussi »
Roger Federer

Nullement abattu, Federer a réagi en gagnant les quatre premiers jeux du deuxième set, qu’il a bouclé après seulement 25 minutes, sur une double faute du Serbe, sa troisième de l’affrontement.

Djokovic a retrouvé son énergie et ses sens lors de la troisième manche, et a résisté à la seule chance de bris du set, lors du dixième jeu grâce à un service gagnant. Le Serbe a ensuite gagné cinq des six premiers points du bris d’égalité, en route vers une avance de deux manches à une.

Encore une fois, Federer n’avait pas dit son dernier mot. Le Suisse a réalisé des bris consécutifs lors des cinquième et septième jeux, pour se bâtir une avance de 5-2. Pour la première fois du match, cependant, Federer a flanché à son service, permettant à Djokovic d’inscrire son premier bris de l’affrontement après trois sets sans avoir provoqué une seule chance de bris.

De retour au service, Federer a toutefois été incisif lors du dixième jeu de la manche qu’il a gagnée sans concéder un seul point pour forcer la présentation d’un cinquième set décisif.

+

LA CANADIENNE DABROWSKI S'INCLINE EN DOUBLE

Gabriela Dabrowski empochera tout de même un chèque de 267 000 $ US pour son résultat en double et sa présence en troisième ronde du double mixte, avec le Croate Mate Pivic.

La Canadienne Gabriela Dabrowski est arrivée tout juste à court dans sa quête de remporter un titre au tournoi de Wimbledon.

Classées quatrièmes têtes de série, Dabrowski, d’Ottawa, et la Chinoise Xu Yifan ont perdu contre Hsieh Su-Wei et Barbora Strycova en finale du double féminin, dimanche.

Su-Wei et Strycova n’ont eu besoin que d’une heure et six minutes pour l’emporter en deux manches de 6-2, 6-4.

Cette victoire signifie donc que Strycova, qui a atteint sa première demi-finale d’un Grand Chelem à l’âge de 33 ans, à ce tournoi de Wimbledon, se hissera au premier rang mondial en double féminin.

«Dans l’ensemble, ce fut deux très bonnes semaines. Nous avons bien joué au même moment dans la plupart de nos parties, mais aujourd’hui, c’était très décevant», a fait valoir Dabrowski.

Pour la Canadienne, c’est malgré tout une étape franchie de plus avec Xu. Les deux joueuses s’étaient inclinées en trois manches lors des demi-finales de Wimbledon, l’an dernier. Il s’agissait donc de leur première apparition dans une finale de double féminin en Grand Chelem.

Âgée de 27 ans, Dabrowski a déjà gagné deux titres du Grand Chelem en double mixte.

Strycova et Hsieh ont eu des réponses pour chaque coup envoyé par Dabrowski et Xu. En première manche, c’est comme si elles savaient d’avance où leurs adversaires allaient placer la balle.

«Nous leur avons envoyé plusieurs bonnes balles, mais elles ont été en mesure de répondre dans la majorité des cas, a déclaré Dabrowski. C’est de cette façon que nous nous sentions aussi lorsque nous avons perdu contre elles en finale du tournoi à Madrid.»

Dabrowski empochera un chèque de 267 000 $ US pour son résultat en double et sa présence en troisième ronde du double mixte, avec le Croate Mate Pivic.

Plus tôt dans la journée, l’Ontarien Liam Draxl et l’Américain Govind Nanda ont perdu 7-5, 6-4 contre les Tchèques Jonas Forejtek et Jiri Lehecka, dans la finale du double chez les garçons.