La SQ a repris les recherches pour retrouver, Gilles Giasson, disparu depuis vendredi, sur le site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie.

Disparition de Gilles Giasson: les recherches reprennent au site d'enfouissement

Une trentaine de policiers participent, mardi, aux recherches sur le site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie, afin de faire avancer l'enquête sur la disparition de Gilles Giasson, porté disparu depuis vendredi.

Des policiers spécialisés en recherches terrestres et d'autres provenant de l'unité des crimes contre la personne sont déployés sur le site d'enfouissement. Une technicienne en scène de crime est également sur place pour recueillir des informations dans l'éventualité où des restes humains seraient trouvés.

Lire aussi: Disparition de Gilles Giasson: le corps dans les déchets?

Deux rétrocaveuses sont également utilisées, ajoute Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).
Les autorités ont entamé des fouilles au site d'enfouissement, lundi, sans que des «indices ou des éléments reliés à la disparition» de l'homme de 67 ans eût été trouvés, affirme Mme Cossette.
Depuis le signalement de la disparition, les enquêteurs de la Sûreté du Québec privilégient la thèse du meurtre.
Gilles Giasson est le père de François Asselin qui a été accusé du meurtre de son collègue de travail, la semaine dernière, à Sherbrooke.
François Asselin a été accusé, vendredi, du meurtre au deuxième degré de François Lefebvre et d'outrage à son cadavre. Il a plaidé non coupable.
La Sûreté du Québec dit chercher au sud du dépotoir près de la rivière Saint-Maurice.
Ce sont les démarches de l'enquête, comme la scène de crime et les témoignages de voisins et de témoins, qui ont mené les enquêteurs à venir chercher sur le site d'enfouissement, explique la porte-parole de la SQ.
Les recherches se poursuivront toute la journée.